×
Accueil Afrique Agriculture Amerique Asie Dernieres dépêches Diplomatie Education En kiosque Environnment Europe Evènement Golfenews auf Deutsch Golfenews in English Humour / Histoires drôles InnovAfrica 2014 Justice LE COIN DES ANGLOPHILES Médias Music-clip vidéo Musique Poème Portrait Présidentielle 2015 au Togo Reportage vidéo Santé Transport
 

 

Buton haut de page
Météo
Mardi 12 Novembre 2019   -   01 : 43 à Lomé
Facebook Twitter Instagram Linkedin Youtube
A propos   |   Contacts   |   Blogs
Pour la Liberté et le Pluralisme
Élections locales au Togo: ‘ la machine à fraude de Unir a tourné en plein régime’
02 juillet 2019   -   Par Kouamivi Sossou

De Lomé à Cinkasse, il n y a pas eu d’engouement pour les élections locales du dimanche 30 juin 2019.

Sur les 3,2 millions d’inscrits 50% ont boycotté les élections locales, selon la Commision électorale nationale indépendante (Ceni). Les urnes ne seraient pas la solution, en résumant la position du principal parti politique de l’opposition, l’Alliance nationale pour le changement (Anc). Un autre parti politique de l’opposition, le Parti national panafricain (Pnp) qui a déclenché les mouvements contestataire d’août 2017 n’a pas participé aux élections locales. « Le vote n’est pas la solution. Il faut un soulèvement populaire pour libérer le pays », a déclaré Tikpi Atchadam en exil.

Pour preuve, l’opposition est en minorité à la Commission électorale nationale indépendante (Ceni). Les membres de l’Anc ne sont pas représentés à la Ceni. « La machine à fraude de Unir a tourné en plein régime le dimanche. Moi je n’ai pas voté. Parce que je connais déjà les résultats d’avance », peste un l’étudiant Kodjo Viakope.

Dès le démarrage du scrutin, les délégués de l’opposition ont constaté une urne bourrée d’avance à Baguida, les procès verbaux remplis et signés d’avance dans le Golfe 4. De nombreuses tentatives de fraudes ont été constatées à l’intérieur du pays comme à Atakpame et autres. A Tsevie, selon nos informations, un membre de Unir a fait voter les populations dans une maison. Dans certains centres réputés fiefs de l’opposition, les délégués du parti au pouvoir ont refusé de signer les procès verbaux après les dépouillements.

Les découpages électorales en plein campagne.

« Nous sommes surpris d’apprendre que le gouvernement a fait des découpages électorales le vendredi 28 juin 2019 à deux jours des élections. Ils ont rattaché quelques quartiers faisant parti de notre zone à d’autres communes », a écrit le candidat indépendant Albert Agbeko sur sa page Facebook.

Comme quoi le régime en place depuis 1967 tient coûte que coûte à conserver le pouvoir par des méthodes et moyens lugubres.

Agence de presse GOLFENEWS
Casier numéro 47 (Maison de la presse)
42, Rue Atimé, Tokoin-Gbadago.
24BP77, Lomé - Togo.
Tél.: 0022870024898, 004915217480731
Email: redaction@golfenews.info
Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux
Facebook Twitter Youtube
© 2013 - 2019   Golfenews - Tous droits réservés.
Powered by eZONE