×
Accueil Afrique Agriculture Amerique Asie Dernieres dépêches Diplomatie Education En kiosque Environnment Europe Evènement Golfenews auf Deutsch Golfenews in English Humour / Histoires drôles InnovAfrica 2014 Justice LE COIN DES ANGLOPHILES Médias Music-clip vidéo Musique Poème Portrait Présidentielle 2015 au Togo Reportage vidéo Santé Transport
 

 

Buton haut de page
Météo
Dimanche 18 Août 2019   -   02 : 29 à Lomé
Facebook Twitter Instagram Linkedin Youtube
A propos   |   Contacts   |   Blogs
Pour la Liberté et le Pluralisme
La diaspora togolaise de Belgique en déphasage avec le Hcte
16 juillet 2019   -   Par Kouamivi Sossou

La diaspora togolaise de Belgique (Dtb) dénonce l’absence de transparence et de rigueur dans la mise en oeuvre du Haut conseil des togolais de l’étranger (Hcte). Le ministre togolais des affaires étrangères, Robert Dussey, a lancé le Hcte la semaine dernière. Lire le communiqué de Dtb:

DIASPORA TOGOLAISE DE BELGIQUE

Relative au Haut Conseil des Togolais l’Extérieur (HCTE) initié par le Ministre des
Affaires Etrangères, de l’Intégration africaine et des togolais de l’extérieur
Le jeudi 2 juillet 2019, la diaspora togolaise (estimée à 2 millions) a été surprise d’apprendre que le Chef de la
diplomatie togolaise, le Ministre Robert Dussey, a choisi de lancer, contre tout bon sens, le HCTE sans
concertation aucune avec les premiers concernés et destinataires de cette initiative.
Dans sa déclaration, le Ministre a présenté le HCTE comme « un organe consultatif non partisan qui regroupera
tous ceux qui veulent contribuer, d’une manière ou d’une autre, à la modernisation de leur pays ».
Si l’initiative est potentiellement d’utilité publique, les conditions de sa conception et de sa mise en œuvre
laissent sceptique et dubitative une grande partie de la diaspora togolaise. En effet, le lancement du HCTE suscite
une série d’interrogations dont voici les principales :
1. Pourquoi subitement et précipitamment, les autorités publiques togolaises ont-elles décidé de mettre en
place un HCTE alors qu’elles ont toujours combattu cette diaspora en lui déniant le droit d’être
recensé, d’être éligible et de voter ?
2. Après avoir contraint à l’exil (politique et économique) des millions de Togolais, les autorités publiques
togolaises peuvent-elles prétendre, avec sincérité et honnêteté, vouloir associer cette même diaspora à
la modernisation du Togo où le droit de la diaspora semble être réduit à sa contribution au PIB
(Produit intérieur brut) et lié à la promotion le PND (Programme national de développement) ?
3. Connaissant les graves irrégularités qui ont toujours entaché les processus électoraux au Togo,
l’absence de mécanisme de contrôle citoyen du processus de déclaration de candidature et d’élection
des « délégués de la diaspora » n’enlève-t-elle pas toute garantie de transparence et de vérité aux
résultats d’une consultation électronique conçue et conduite unilatéralement (et exclusivement) par le
Ministère en charge des Togolais de l’extérieur ?
4. Si l’initiative n’était pas une manœuvre malhabile pour distraire, diviser et manipuler la diaspora à
des fins politiciennes, pourquoi le Ministère en charge de la diaspora a-t-il volontairement choisi
d’écarter du processus (de conception et de mise en place du HCTE) les organisations de la diaspora
ainsi que les organisations de la société civile (OSC) actives sur le sujet au Togo ?
Faute de réponses adéquates à nos légitimes interrogations et dans le but de déjouer toute manœuvre visant à
empêcher une participation sincère et active de la diaspora à l’œuvre de reconstruction (politique, économique
et sociale) nationale,
La DTB (Diaspora togolaise de Belgique) appelle la diaspora togolaise de par le monde à ne pas souscrire à la
mise en place du HCTE tel qu’il a été conçu par le Ministre Dussey afin d’éviter de livrer notre diaspora à la
division et aux manipulations politiciennes ;
La DTB (Diaspora togolaise de Belgique) invite les organisations de la diaspora à exprimer clairement et
explicitement leur rejet à un organe d’utilité publique conçu et financé par l’Etat pour diviser la diaspora et
desservir l’intérêt général ;
La DTB (Diaspora togolaise de Belgique) invite les OSC au Togo, les mouvements et formations politiques au
Togo, les partenaires politiques, économiques et techniques du Togo ainsi que la presse togolaise à se mobiliser
pour dénoncer l’absence de transparence et de rigueur dans la mise en place du HCTE et obtenir l’ouverture
d’une concertation franche et sincère avec les premiers concernés à travers les organisations de la diaspora.

Belgique, le 15/07/2019
Pour la DTB (Diaspora togolaise de Belgique)
PHILIPPE AMEKOUDJI

Agence de presse GOLFENEWS
Casier numéro 47 (Maison de la presse)
42, Rue Atimé, Tokoin-Gbadago.
24BP77, Lomé - Togo.
Tél.: 0022870024898, 004915217480731
Email: contact@golfenews.info
Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux
Facebook Twitter Youtube
© 2013 - 2019   Golfenews - Tous droits réservés.
Powered by eZONE