Golfe news | Pourquoi le Procureur Essolissam Poyodi a-t-il ordonne la mise en circulation d’un vehicule accidente sans assurance? |
 
Un petit j'aime
x
Un petit j'aime fera du bien à votre journal !
Si vous aimez déjà merci de fermer simplement
Pourquoi le Procureur Essolissam Poyodi a-t-il ordonne la mise en circulation d’un vehicule accidente sans assurance?
Publié le jeudi, 17 septembre 2015 à 12:25 par Kouamivi Sossou

Corruption active, incompétence ou la culture de l’impunité au Togo ? Difficile de connaître les vrais motifs qui ont poussé le Procureur de la République près du Tribunal de Première instance de Première classe de Lomé à ordonner contre toute logique la mise en circulation d’un véhicule sans pièce ni assurance et responsable de l’accident dont a été victime notre Directeur de Publication. Seul Essolissam Poyodi peut expliquer les vraies raisons et à quel prix il a pu demander qu’on mette en circulation un véhicule sans assurance et dont le conducteur a tenté de fuir après avoir heurté gravement un motocycliste.

Depuis la survenance de ce grave accident le samedi 27 juin 2015 au quartier Agoè –Zongo ,notre rédaction s’est abstenue de faire le commentaire aux fins de laisser la justice faire son travail de façon objective ; mais contre toute attente alors que le véhicule est gardé au commissariat de police d’Agoè pour besoin d’enquête, le Procureur Poyodi a ordonné la libération pure et simple du véhicule.

L’ACCIDENT

Le samedi 27 juin dernier, notre Directeur de publication se rendait à Adétikopé(banlieue de Lomé) sur sa moto. A la hauteur de la station d’essence Cap Essor à Agoè-Zongo , un véhicule de marque Pajero Mitsubishi,immatriculé TG8828p venant dans le même sens et qui voulait tourner brusquement à droite a renversé gravement le motocycliste occasionnant du coup une double fracture au niveau du genou droit. Transporté d’urgence d’abord au centre de santé d’Agoè , puis au CHU Sylvanius olympio par un taxi,(le véhicule auteur de l’accident ayant disparu), la victime a dû subir trois semaines plus tard une intervention chirurgicale. Ce n’est que plus tard, lorsque les parents de la victime ont saisi le commissariat que le véhicule a été ramené sur les lieux pour la reconstitution des faits.
Un réquisitoire truffé de mensonges
Au lieu de poursuivre ce chauffard pour coups et blessures par imprudence, défaut d’assurance, défaut d’assistance à personne en danger, délit de fuite, etc..le Procureur Poyodi a jugé bon remettre le véhicule à son propriétaire pour que celui-ci puisse<>pendant que la victime gît sur le lit de l’hôpital la jambe fracassée et condamné à une incapacité temporaire de travail de plusieurs mois.Alors que le journaliste et autres volontaires se tirent les cheveux pour soigner la victime, un curieux requisitoire du Procureur vient contraindre la police à remettre le véhicule accidenté à son propriétaire qui n’a même pas cru devoir rendre visite à sa victime. << Il ne l’a même pas appelé au téléphone pour savoir comment il va>> a déclaré un parent de la victime. <> dira-t-il plus tard. C’est ainsi que le propriétaire de véhicule accidenté M. Egbohou Poro, un soudeur à la nouvelle société de phosphate à Hahotoé se présente au commissariat d’Agoè avec un réquisitoire signé par le procureur Poyodi faisant obligation à la police de lui restituer son engin sans pièce ni assurance ; Et la police a dû obtempérer en remettant le véhicule à son propriétaire qui a disparu avec son engin mortel.Contrairement au contenu du réquisitoire ,l’auteur de l’accident n’a jamais assisté le malade .Il ne lui a même pas rendu visite sur son lit d’hôpital.
Entre temps, les parents de la victime ont porté plainte contre le propriétaire du véhicule et ils étaient dans l’attente du jugement. Surtout que ni le chauffeur qui conduisant le véhicule, ni le propriétaire n’ont donné aucune assistance même pas morale à la victime.
Pire le Procureur Poyodi a <> volontairement de mentionner dans son réquisitoire que le véhicule TG8828p n’était pas assuré et qu’il était conduit par un mécanicien ou un électricien sans permis.

Des interrogations

Le réquisitoire du procureur Poyodi suscite des interrogations. Pour quelles raisons a-t-il décidé remettre ce véhicule à son propriétaire et pourquoi avoir menti que celui-ci a assisté la victime ? Si M. Poyodi estime que son protégé a assisté sa victime peut-il nous dire quel est le préjudice subi par la victime et à quelle hauteur a porté son assistance? En termes clairs, combien de francs cfa a-t-il donnés comme contribution ?Lui a-t-il présenté la preuve de cette <>? Le Procureur a-t-il pris la peine de chercher à voir si la victime est morte ou vivante avant de remettre le véhicule à son propriétaire? Quel est ce juge, qui se contente des déclarations d’une seule partie pour se décider ? Malheureusement notre rédaction n’a pas pu rencontré le Procureur Essolissam Poyodi pour avoir les réponses de toutes ces intérrogations malgré nos multiples démarches au palais de justice. A chaque fois nos reporters n’ont pu rencontré que son secrétaire ou son escorte.
Pour sa gouverne, nous l’informons que ni l’auteur de l’accident ni le propriétaire du véhicule accidenté n’ont donné aucun franc sous forme d’assistance au blessé. L’objectif de ce réquisitoire n’est-il pas d’effacer les traces aux fins de brouiller les responsabilités ? Au nom de quel droit un juge par-dessus tout procureur de la république de la capitale peut se permettre d’ordonner la mise en circulation d’une voiture sans assurance ?

Notre rédaction qui a tenté en vain de rencontrer le Procureur Poyodi pour connaitre les motifs réels de ce réquisitoire de restitution truffé de contres vérités suit de très près ce dossier. Nous saisissons cette occasion pour remercier tous les confrères et associations de presse pour les soutiens de toute nature et souhaitons prompte guérison à notre Directeur de Publication.
Affaire à suivre …
Source: Dounia Le Monde

A lire aussi
Clips nouveautés musicales
En exclusivité sur Golfenews, visionnez les hits et nouveautés du moment
JUSTIN DUBE MEZU DZIDULA Clip Officiel
Ailleurs sur le web
compteur de visite pour site
visiteurs uniques ce mois
Abonnez-vous à nos bulletins d'informations électroniques et reçevez les dernieres infos pertinentes dans votre boite email
Retrouver Golfenews sur les réseaux sociaux, commenter et partager l'actualité avec vos amis et relations
GOLFENEWS
Pour la liberté et le pluralisme
Agence de presse GOLFENEWS
Casier numéro 47 (Maison de la presse)
Tél.: 00228 22423519
42, Rue Atimé, Tokoin-Gbadago, Lomé.
21BP51, Lomé - Togo
Email: contact@golfenews.info

© Golfenews 2013 - 2015
     Tous droits réservés

 


☼ Conception web: eZONE
      www.ezone-technologies.com
      contact@ezone-technologies.com