×
Accueil Afrique Agriculture Amerique Asie Dernieres dépêches Diplomatie Education En kiosque Environnment Europe Evènement Golfenews auf Deutsch Golfenews in English Humour / Histoires drôles InnovAfrica 2014 Justice LE COIN DES ANGLOPHILES Médias Music-clip vidéo Musique Poème Portrait Présidentielle 2015 au Togo Reportage vidéo Santé Transport
 

 

Buton haut de page
Météo
Dimanche 20 Octobre 2019   -   17 : 09 à Lomé
Facebook Twitter Instagram Linkedin Youtube
A propos   |   Contacts   |   Blogs
Pour la Liberté et le Pluralisme
DANS L'ACTU :
Publicité
« Quel leader de l’opposition ou du parti au pouvoir est prêt à mourir pour les Togolais? », Komlan Mawuli A.
09 août 2019   -   Par Kouamivi Sossou

Le pluralisme, le crédo du journal golfenews, nous amène aux États-Unis. Un étudiant chercheur en diplomatie et relations internationales aux États Unis, Komlan Mawuli A, qui est l’un des contributeurs de votre média s’est prononcé sur la politique togolaise. Lire son interview:

2005 à avril 2020, 15 ans que le fils Faure Gnassingbe dirige le Togo. Vos impressions!

Pour commencer, j’aimerais dire que je suis pas là pour condamner ou acclamer des personnes et mes propos ne reflètent que le constat que j’ai fait de la situation au Togo. Je pense que le fils Faure Gnassingbe comme vous l’appelez a marqué la vie du Togo et des Togolais ces 15 dernières années. Il a fait des choses qui ont un peu amélioré l’image du Togo aussi bien à l’interieur qu’à l’extérieur. Ses realisations par exemple dans le domaine des infrastructures comme les routes, le nouvel aéroport et aussi dans le domaine des finances comme la creation de l’Office togolais des recettes (Otr) ou bien dans le domaine social peuvent être perçues comme des outils nécessaires pour mettre le Togo sur le chemin d’un réel développement. Je ne dis pas ici qu’il a tout fait. Je reconnais aussi que ces 15 ans au pouvoir ont été marqués par des soulèvements populaires, des marches pour son départ du pouvoir et même des scandales. Mais comme vous savez bien que moi le bilan n’est pas totalement blanc ou carrément noir. Quand il s’agit des pays du tiers-monde notamment africains qui sont minés par des conflits internes entre le pouvoir et l’opposition, l’ethnocentrisme qui est utilisé par des dirigeants pour durer au pouvoir, la corruption, et le zèle de certaines personnalités, il faut vraiment avoir non seulement la largesse d’esprit mais aussi l’intérêt du bien commun pour diriger son pays vers un développement profitable pour tout citoyen non pas seulement pour une classe ou un clan. Le cas du Togo en est une illustration.

Les Togolais sont entraînés dans un cercle vicieux d’élections- -contestations-protestations et dialogues depuis des decennies et je pense que les dirigeants peuvent se défaire de cet étau si et seulement si, ils placent l’intérêt de leur pays au dessus de tout autre intérêt. Après 15 ans de règne, il ne se serait pas absurde d’affirmer que beaucoup reste à faire sur le plan des reformes notamment constitutionnelles, électorales, et aussi dans le domaine de l’éducation, de la santé, et de l’emploi non pas seulement des jeunes mais de tout citoyen togolais.

Il n’y a pas plus un autre candidat au sein de Unir pour remplacer Faure Gnassingbe?

Le choix d’un candidat ou d’une candidate qui va gagner les élections revient aux membres d’Union pour la république (Unir). Ni à moi ou à vous. Unir peut choisir toute personne qu’elle veut. C’est un parti politique et elle a le droit de choisir la personne qu’elle pense être capable de ramener la victoire. Si le president Faure Gnassingbe est l’homme de leur solution ou de la situation, pourquoi pas? C’est la politique et rien n’empêche les opposants au parti Unir de faire de même.

Que pensez vous de l’opposition togolaise?

L’opposition togolaise dans son ensemble joue son rôle de contre pouvoir. Elle fait de son mieux dans sa lutte pour arriver au pouvoir et l’exercer mais elle est toujours minée par des querelles internes à chaque élection. La dislocation de la coalition des partis politiques de l’opposition (C14) en début d’année en est une réelle preuve que cette opposition qui, selon elle, a le soutien d’une large partie de la population togolaise.

A cause des problèmes d’égos et d’intérêt diverses, elle n’est pas capable de décider d’une seule et même voix sur une certaine orientation à suivre pour débouler le president Faure du pouvoir. En est-elle capable? je ne sais pas mais je sais que le peuple togolais est tellement soif de changement qu’il est facilement manipulé par des gens qui se disent opposants et qui se voient comme les messies pour le sauver de sa léthargie cinquantenaire. Beaucoup pourraient affirmer que cette opposition depuis des années a trahi la confiance du peuple et elle est incapable de réussir la mission qu’une partie du peuple lui a confié.

Il faut aussi reconnaître que c’est facile pour eux avec cette solide machine à brouiller qu’est le régime Rassemblement du peuple togolais (Rpt) devenu Unir. C’est un régime qui se bat pour sa survie et fera tout pour rester au pouvoir. Tout régime de ce genre agit ainsi. C’est pas seulement au Togo. Un autre problème de l’opposition togolaise, c’est qu’elle ne s’est pas encore adaptée aux nouvelles dynamiques internationales. Dites moi, qui sont les amis de l’opposition togolaise sur le plan international? a-t’elle des « amis » puissants qui peuvent influencer l’opinion internationale en leur faveur et être à leur côté tout le temps? Que fait-elle pour faire connaître le Togo et sa situation dans le monde si on enlève du débat la mobilisation de la diaspora anti-Faure Gnassingbe? Le monde ne s’arrête pas à RFI ou TV5monde.

Sincèrement, je ne pense pas que cette génération d’opposants veut vraiment arriver au pouvoir au Togo. Si cela advenait, comment vont ils faire si, ils ne font que se quereller et s’entredéchirer à chaque désaccord? J’ai appris on dit qu’y il a des opposants et des opposants? Je ne suis pas Cassandre mais je pense qu’elle étalera son amateurisme et causera plus de dégâts dans son état actuel. Bref, l’opposition togolaise dans son ensemble n’existe pas en tant qu’une entité solide qui peut bousculer le président Faure dans les prochaines élections. A part que tout est cadenassé par le régime, elle ne joue la partition prédéterminée ou pré écrite pour elle. Des gens peuvent avoir une différente opinion de la mienne,c’est leur droit. Les opinions sont permis mais les faits sont sacrés.

Et si Faure Gnassingbe brigue un 4e mandat, le monde va-t-il s’arrêter?

Monsieur le journaliste, le monde ne va jamais s’arrêter si une personne se présente à une élection pour une énième fois. Le monde a connu des événements comme la chute du mur de Berlin, le 11 septembre, la mort de Kadhafi ou encore les attaques terroristes mais il ne s’est pas arrêté. Je ne pense pas que le president Faure dirait non a un 4e mandat. A sa place, beaucoup de monde le ferait et même des gens de l’opposition. C’est pas aussi facile de laisser le pouvoir quand on l’a gouté pendant plusieurs années.

Beaucoup disent c’est anticonstitutionnel, que trop c’est trop. La politique n’implique pas de faire toujours du bien ou de faire ce que tout le monde aimerait. Il faut être une personne d’honneur et d’une grande sagesse je dirai même visionnaire pour laisser le pouvoir après plus d’une décennie dans nos pays africains.

J’aimerais bien voir des présidents dirent non après leur 2e mandat, laisser la chance à d’autres aussi d’apporter leur savoir dans la construction du pays. Mais hélas c’est pas réellement le cas en Afrique. Peu l’on fait et je pense d’autres suivront leur exemple. La sagesse ne se décrète pas. Elle s’exprime et se révèle dans des situations déterminantes. La Constitution a été modifiée. Le président Faure peut briguer un 4e ou même un 5e mandat s’il a les mains libres pour le faire. Moi je juge pas je constate. Et parfois certains constats ne sont que désolations.

Vos derniers mots?

Des leaders qui défendent les intérêts de leur peuple sont rares de nos jours mais il y en a. Il suffit vraiment de le vouloir et être près pour assumer les conséquences qu’elles viennent de l’intérieur ou de l’extérieur.

Le néocolonialisme continue et des présidents sont souvent pour ne pas dire toujours poussés par des forces externes qui leur promettent leur soutien. Il y en a qui défendent leur peuple mais d’autres ne défendent que les intérêts de leur famille, de leur société secrète et des pays ou multinationaux qui les soutiennent.

Quel leader de l’opposition ou du pouvoir est prêt à mourir pour les Togolais ? Vous en connaissez? Le peuple est perçu comme de simples gens qui sont aisément manipulables donc pas besoin de les impliqués dans les affaires du pays sauf en cas d’une prétendue élection. L’opinion publique est négligée même dans des soi-disant démocraties. La démocratie est devenue un slogan pour mieux paraître aux yeux du monde.

Le Togo n’est pas une exception dans ce domaine. Dès fois les citoyens peuvent se demander qui du pouvoir ou de l’opposition défends vraiment leur cause. J’espère que ceux qui parlent au nom du peuple doivent faire leur devoir; et le faire dans une honnêteté absolue et un sens de sacrifice. Le Togo n’est qu’un cas parmi tant d’autres. Le feu Agbogbli Atsutsè disait que le pouvoir présidentiel se trouve au camp (RIT) , moi je dirai plutôt qu’il est dans les chancelleries occidentales surtout en France pour les anciennes colonies françaises d’ Afrique comme le Togo. Suivez mon regard. L’Afrique doit se réveiller et se moderniser à sa manière et se démocratiser.

Comme toute personne, son excellence le président Faure Gnassingbe a des défauts et qualités, de même que tout opposant Togolais. Moi je prône la paix et le développement durable. Ils doivent s’entendre pour construire un Togo fort et développé pour tout citoyen. De grands défis comme le terrorisme, la crise climatique avec ses conséquences notamment la rareté de l’eau, l’intelligence artificielle, le transhumanisme, les perturbateurs endocriniens, la faim, la pauvreté, l’expansion de la Chine en Afrique bouscule le monde.

Que fait ou fera les dirigeants du Togo pour protéger les citoyens et assurer leur réel développement? Ce sont ces questions déterminantes sur lesquelles une réflexion doit être portée avec l’aide de tout Togolais et de ceux qui aiment le Togo. Tout acteur politique togolais doit grandir encore non pas en âge mais en sagesse, en spiritualité, en amour du prochain, de placer l’intérêt du Togo au dessus de tout autre intérêt et faire que leurs actions restent un exemple pour la postérité.

Propos recueillis par la Rédaction

Agence de presse GOLFENEWS
Casier numéro 47 (Maison de la presse)
42, Rue Atimé, Tokoin-Gbadago.
24BP77, Lomé - Togo.
Tél.: 0022870024898, 004915217480731
Email: redaction@golfenews.info
Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux
Facebook Twitter Youtube
© 2013 - 2019   Golfenews - Tous droits réservés.
Powered by eZONE