×
Accueil Afrique Agriculture Amerique Asie Dernieres dépêches Diplomatie Education En kiosque Environnment Europe Evènement Golfenews auf Deutsch Golfenews in English Humour / Histoires drôles InnovAfrica 2014 Justice LE COIN DES ANGLOPHILES Médias Music-clip vidéo Musique Poème Portrait Présidentielle 2015 au Togo Reportage vidéo Santé Transport
 

 

Buton haut de page
Météo
Mardi 10 Décembre 2019   -   15 : 58 à Lomé
Facebook Twitter Instagram Linkedin Youtube
A propos   |   Contacts   |   Blogs
Pour la Liberté et le Pluralisme
DANS L'ACTU :
Togo: après la sanction du Cames contre le président de l’Ul, les professeurs sont divisés sur la conduite à tenir
11 juillet 2019   -   Par Kouamivi Sossou

Après la sanction du Conseil africain et malgache de l’enseignement (Cames), contre le président de l’université de Lomé (Ul), Dodji Kokoriko, l’opinion publique et les enseignants des universités du Togo sont dans la tourmente.

Les enseignants des universités du Togo (Lomé et Kara) sont divisés sur la conduite à tenir. Faut-il exiger le départ de Dodji Kokoroko? Il y a une partie des enseignants qui pense que le président actuel devrait en principe démissionner de ses fonctions.

Suspendu de toutes activités liée au Cames pendant 3ans, les sanctions contre le président de l’université de Lomé est grave, car c’est la plus haute instance du savoir qui mérite une certaine moralité et crédibilité sur le plan international.

Dans la foulée, l’un des professeurs de la même faculté de droit, Adama Kpodar, a été aussi suspendu pour 3 ans.

Dans d’autres pays, les démission sont immédiates. C’est le cas en 2011 du ministre de la défense, Karl-Theodor zu Guttenberg qui a démissionné du gouvernement de la chancellière Angela Merkel. « Je présente mes excuses à tous ceux que j’ai offensé, a-t-il dit en faisant allusion à son statut, responsabilité et crédibilité. 2 ans plus tard, la ministre de l’éducation allemande, Annette Schvan, a aussi jeté le tablier depuis la perte de son doctorat universitaire pour avoir triché en écrivant sa thèse de philosophie.

Les deux professeurs titualires sont accusés d’avoir usé de « leurs positions stratégiques et institutionnelles pour avantager certains de leurs collègues par des promotions immeritées er surtout pour humilier certains autres qu’ils recalent alors qu’ils mériteraient d’être promus ».

La sanction de Kokoroko et de Kpodar a été prise lors des 36e session ordinaire du Cames à Cotonou au Benin.

Dozo

Agence de presse GOLFENEWS
Casier numéro 47 (Maison de la presse)
42, Rue Atimé, Tokoin-Gbadago.
24BP77, Lomé - Togo.
Tél.: 0022870024898, 004915217480731
Email: redaction@golfenews.info
Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux
Facebook Twitter Youtube
© 2013 - 2019   Golfenews - Tous droits réservés.
Powered by eZONE