Togo-boxe: la crise est loin d’être à sa fin
Publié le mardi, 11 juillet 2017 à 18:56 par Kouamivi Sossou

La crise qui secoue la Fédération togolaise de boxe (Fetobox) depuis plus d’une dizaine d’années et qui semble trouver une solution avec le ministre en charge des Sports, Guy Madje Lorenzo n’est pas à sa fin.

En marge des préparatifs du congrès qui a été confié au premier vice-président de la fédération, Vinou Max, les choses vont à l’encontre du protocole d’accord signé le 9 juin dernier par les différents clubs.

Ainsi, l’article 30 des statuts de la Fetobox qui fait mention de l’éligibilité à la présidence stipule qu’est éligible au poste de président toute personne de nationalité togolaise ayant atteint la majorité, jouissant ses droits civiques et aimant la boxe pour sa promotion. Le candidat doit être présenté par un club ayant participé au moins à quelques activités de la fédération et ne doit pas être une fois condamné pénalement ou sanctionné disciplinairement pour une grave violation des dispositions de la Boxe.

Mais le bureau sortant, présidé par Kelani Bayor, avant sa démission, a modifié depuis le 20 novembre 2016 cet article . Ainsi, le nouveau nouvel article stipule que seuls les membres du bureau exécutif sortant peuvent prétendre au poste du président de la Fetobox. Il doit être présenté par un club en règle vis à vis de la Fetobox et avoir exercé au moins un mandat de quatre ans comme membre du bureau sortant et ne pas avoir été condamné pénalement ou sanctionné disciplinairement pour une violation grave des dispositions réglementaires de la Fetobox, de l’AFBC, et de l’AIBA.

Pour dire « non » à la candidature des présidents de clubs pétitionnaires, le 2ème vice-président du bureau sortant Tessi Toto instruit le 1er Vice-Président Vinou Max d’empêcher la candidature de l’ancien directeur technique National Messan Langan Agbédéalé selon une source proche de la Fetobox. Informé par ce coup de force, votre rédaction a contacté au téléphone le président de ASFOSA Boxing Club qui dit ne voir aucun rapport entre les deux textes ignorant même la provenance du second. « Le deuxième texte dont vous faites allusion n’est qu’un projet de statuts, il n’a jamais été voté par aucun des présidents de clubs. Il n’est pas valide » a-t-il laissé entendre. M. Coco Dick a poursuivi que depuis belles lurettes, il faut être une fois membre de la fédération pour être candidat au poste de la présidence et notre dernière rencontre avec le ministre Lorenzo en dit long par le consensus trouvé pour sortir la Boxe de cette crise. Si jamais cette information s’avérait, je pense que le bureau sortant à qui le ministre a donné l’ordre d’organiser le congrès se fout de lui » a-t-il conclu.

Le ministre Lorenzo va t-il réagir ou laissera-t-il ce passage en force? Les membres du bureau sortant tentent-ils de replonger la boxe dans une nouvelle crise ? Les efforts du ministre Lorenzo vont-ils demeurer sans succès ? Voici quelques questions que se posent les pugilistes togolais qui attendent patiemment et obstinément le congrès de la Febotox le 12 août prochain.

La rédaction

A lire aussi
Clips nouveautés musicales
En exclusivité sur Golfenews, visionnez les hits et nouveautés du moment
Clifford Owusu: In An African Home, Spicy Chicken
compteur de visite pour site
visiteurs uniques ce mois
Abonnez-vous à nos bulletins d'informations électroniques et reçevez les dernieres infos pertinentes dans votre boite email
Retrouver Golfenews sur les réseaux sociaux, commenter et partager l'actualité avec vos amis et relations
GOLFENEWS
Pour la liberté et le pluralisme
Agence de presse GOLFENEWS
Casier numéro 47 (Maison de la presse)
Tél.: 00228 22423519
Agbalepedo fan milk
21BP51, Lomé - Togo
Email: contact@golfenews.info

© Golfenews 2013 - 2015
     Tous droits réservés

 


☼ Conception web: eZONE
      www.ezone-technologies.com
      contact@ezone-technologies.com