×
Accueil Afrique Agriculture Amerique Asie Dernieres dépêches Diplomatie Education En kiosque Environnment Europe Evènement Golfenews auf Deutsch Golfenews in English Humour / Histoires drôles InnovAfrica 2014 Justice LE COIN DES ANGLOPHILES Médias Music-clip vidéo Musique Poème Portrait Présidentielle 2015 au Togo Reportage vidéo Santé Transport
 

 

Buton haut de page
Météo
Mardi 12 Novembre 2019   -   00 : 32 à Lomé
Facebook Twitter Instagram Linkedin Youtube
A propos   |   Contacts   |   Blogs
Pour la Liberté et le Pluralisme
Togo: la sortie médiatique de Tikpi Atchadam après les élections locales
07 juillet 2019   -   Par Kouamivi Sossou

Tikpi Atchadam

En exile, le président du Parti national panafricain (Pnp), Tikpi Atchadam fait un diagnostic du quotidien des Togolais à travers un message diffusé sur les réseaux sociaux. Après les élections locales, il demande à l’opposition de s’unir pour l’alternance en 2020.

Les Togolais connaissent le circuit: hôpital-bureau de transfert-hôpital en faisant allusion aux conséquences de la gouvernance du pays par la famille Gnassingbe depuis 1967.

Tikpi Atchadam décrit le vécu quotidien des Togolais rendu difficile par la mauvaise gouvernance, la corruption, et la dictature. La liberté de manifestations et d’expression sont privées. Devant la corruption, la militarisation du pays et le chômage, les jeunes sont sans perspectives.

« Quel togolais n’a pas couru entre l’école et un bureau de western union? Afin de pouvoir règlé les frais de scolarité de son enfant. Qui n’a pas connu cette frayeur que les bureaux de transfert ferment avant la réception de l’ordre d’envoi? », s’interroge Tikpi.

Le droit de vote de la diaspora n’est pas effectif

La diaspora qui est une rallonge financière pour le pays n’a pas le droit de vote. Pour les fêtes de fin d’année, les frais d’accouchement et de santé, il faut faire recours à la diaspora.

« Parfois en larme, une navette entre un service de transfert d’argent et la pharmacie. Les médecins sont tenus d’attendre, la famille en prière avant qu’il ne soit trop tard », décrit Tikpi Atchadam

La diaspora togolaise malgre son importance n’a pas le droit de vote. « Dans son rôle et de par son importance, le pouvoir au lieu de décorer la diaspora, lui prive du droit de vote et lui offre ce qu’elle n’a jamais demandé, le haut conseil de la diaspora. Pourtant la demande de la diaspora est nette: L’alternance pour la démocratisation et le développement du Togo », a-t-il poursuivi.

Le Togo: un Etat confisqué

Au Togo, selon le leader du Pnp, la promotion est basée sur l’appartenance du parti État.

 » L’assemblée nationale et la Cour constitutionnelle mettent tout en oeuvre pour garantir un pouvoir à vie pour la famille Gnassingbe. La justice quant à elle est une machine à broyer les opposants. L’armée nationale est formée et dressée contre le peuple. La gendarmerie nationale est orientée vers la traque permanente de tous citoyens s’ecartant de la pensée unique imposée par le régime » s’indigne-t-il.

Tikpi Atchadam va plus loin. « Au Togo, les investisseurs etrangers sont financés par le pays d’accueil.
Pour Tikpi, le Togo est un Etat confisqué qui ne parle que le langage de la violence. « Nous refusons de continuer de vivre dans le plus profond abaissement et dans la plus grande misère d’un pays qui ne manque pas de ressources.. Le pays vers lequel nous allons est un pays de liberté ».

Après les élections locales, Tikpi demande à l’opposition de s’unir pour provoquer l’alternance en 2020.

Agence de presse GOLFENEWS
Casier numéro 47 (Maison de la presse)
42, Rue Atimé, Tokoin-Gbadago.
24BP77, Lomé - Togo.
Tél.: 0022870024898, 004915217480731
Email: redaction@golfenews.info
Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux
Facebook Twitter Youtube
© 2013 - 2019   Golfenews - Tous droits réservés.
Powered by eZONE