×
Accueil Afrique Agriculture Ailleurs sur le web Amerique Asie Chronique Coronavirus Dernieres dépêches Diplomatie Education Élection présidentielle de 2020 au Togo En kiosque Environnment Europe Evènement Golfenews auf Deutsch Golfenews in English Humour / Histoires drôles InnovAfrica 2014 Justice LE COIN DES ANGLOPHILES Médias Music-clip vidéo Musique Poème Portrait Présidentielle 2015 au Togo Reportage vidéo Santé Transport
 

 

Buton haut de page
Météo
Mardi 31 Mars 2020   -   02 : 42 à Lomé
Facebook Twitter Instagram Linkedin Youtube
A propos   |   Contacts   |   Blogs
Pour la Liberté et le Pluralisme
DANS L'ACTU :
Chronique politique: jour d’école
02 février 2020   -   Par Kouamivi Sossou

On ne devrait pas rougir d’aller à l’école, eût-on l’âge de Mathusalem, car chaque jour que le bon Dieu nous accorde offre une chance de nous enrichir en apprenant quelque chose des autres. Ma vie est un témoignage qui conforte cette importante assertion.

Sur le long chemin de ma construction personnelle, j’ai été volontiers au contact, à la rencontre des gens qui ont montré de la générosité et de la disponibilité à se raconter pour irriguer les autres. Dans le partage, avec humilité, de leurs expériences, de leurs engangements, leurs réflexions, leurs exhortations et de leurs conseils. On y apprend énormément et on se forme pour la vie.

Mes souvenirs sont vivaces au Togo de ces années 90 troublées, particulièrement difficiles et structurantes pour moi. En ces années-là, j’avais eu l’inestimable chance d’être tombé sous le tatami d’un grand patriote devenu aujourd’hui un patriarche et dont je tairai, pour l’instant le nom.

J’arpentais souvent sous le soleil radieux de midi les ruelles sablonneuses des quartiers sud de la capitale et faisais discrètement à pied le pâté de maisons pour aller voir ce maître à penser. Il vivait là presque reclus dans un modeste deux pièces avec un mobilier plus que sommaire.

L’insécurité politique et le harcèlement systématiques à l’encontre des personnalités hostiles au régime de dictature l’avaient contraint, parmi tant d’autres, à une vie de semi-clandestinité, alors même que son statut d’ancien fonctionnaire international lui assurait une confortable rente.

Il vivait là presque reclus mais entouré de livres qui lui permettaient de s’évader et de faire voyager son esprit à travers un vaste spectre de thématiques et de sujets.

À ses pieds j’étais un disciple attentif et avide de connaissances. Entre les heures d’écoute et de lectures, j’ai pu m’enrichir d’un environnement fait de retour en soi, d’un savant mélange d’érudiction et d’ascèse.

Il y régnait une hygiène de vie et une sagesse propre aux anciens. Je venais de comprendre le célèbre axiome selon lequel l’homme est le remède de l’homme. J’ai aussi compris qu’à un homme raisonnable on apprend juste une chose, il en rajoute sept et il comprend…

L’élection présidentielle

À l’heure où les coeurs et les attentions se trouvent fortement focalisés sur la destinée de la nation toute entière à l’approche de l’èchéance du 22 février, ce témoignage ne se veut pas une digression superflue visant à nous ballader dans le passé.

Ce témoignage n’est ni dédié à ma modeste personne. Ni même à cet immense patriarche encore en vie dont je me garde de révéler l’identité même si j’ai pris le soin de glisser ici quelques repères qui permettront au lecteur initié de deviner de qui il s’agit.

Le regard militant que nous posons sur l’actualité et sur les questions prégnantes relatives à la vie publique est toujours déterminé par les expériences, les parcours et des valeurs acquises. Il en est de même de l’aptitude que nous montrons à sérier les problèmes et les contradictions qui s’ìnterposent dans les choix pour reconnaître et prioriser l’essentiel et écarter ce qui est d’ordre secondaire.

Un problème bien posé est à moitié résolu nous dit-on. Il nous appartient d’identifier les problèmes qui se posent de manière souveraine et d’y faire face avec un souci de vérité et d’efficacité.

Une Union sacrée

Le grand défi à l’heure actuelle consiste en toute simplicité à drainer les énergies et les ressources dans un flux unique et puissant pour aller arracher l’alternance en vue de restaurer la justice sociale et la paix civile dans le pays.

Il est question de remettre aujourd’hui le Citoyen et la quête de son bien-être au coeur de l’action des pouvoirs publics et d’assurer à tous une égalité des chances.

Il existe bien au-delà du pressant impératif d’une restauration de l’ordre républicain et des fonctions régaliennes de l’Etat une foultitude d’actes urgents au nombre desquels le retour illico presto des exilés. Le retour à la maison de Tikpi Atchadam et le sauvetage de sa formation politique PNP dont l’imminente interdiction et le démentèlement figurent en bonne place dans l’agenda des prédateurs de la république.

L’acharnement dont sont victimes les cadres et les militants de ce parti ne leur laisse aucune issue et commande que le PNP rejoigne pour sa survie la dynamique en cours. Instinct de survie oblige.

Agbélenko Tino Doglo

Agence de presse GOLFENEWS
Casier numéro 83 (Maison de la presse)
42, Rue Atimé, Tokoin-Gbadago.
24BP77, Lomé - Togo.
Tél.: 0022893643812, 004915217480731
Email: redaction@golfenews.info
Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux
Facebook Twitter Youtube
© 2013 - 2020   Golfenews - Tous droits réservés.
Powered by eZONE