×
Accueil Afrique Agriculture Ailleurs sur le web Amerique Asie Chronique Coronavirus Dernieres dépêches Diaspora Diplomatie Education Élection présidentielle de 2020 au Togo En kiosque Environnment Europe Evènement Golfenews auf Deutsch Golfenews in English Humour / Histoires drôles InnovAfrica 2014 Justice LE COIN DES ANGLOPHILES Médias Music-clip vidéo Musique Poème Portrait Présidentielle 2015 au Togo Reportage vidéo Santé Transport
 

 

Buton haut de page
Météo
Mercredi 29 Juin 2022   -   05 : 55 à Lomé
Facebook Twitter Instagram Linkedin Youtube
A propos   |   Contacts   |   Blogs
Pour la Liberté et le Pluralisme
DANS L'ACTU :
Belgique : La Togolaise Cynthia menacée d’expulsion
28 octobre 2014   -   Par Kouamivi Sossou

La Togolaise Cynthia, âgée de  19 ans,  est en difficulté actuellement en Belgique. L’Office des étrangers lui a envoyé un courrier qu’elle disposait de 30 jours pour quitter le territoire. Cette dernière a quitté ses parents, parce que son père la brimait. Elle est accueillie par une famille généreuse et qui l’a mis à l’école. Actuellement, elle bénéficie du soutien de son école pour ne pas être virée vers son pays natal, le Togo. Dominique Ernould,  porte-parole de l’Office des étrangers en Belgique  n’éprouve aucune sympathie pour la Togolaise. Lire l’intégralité de l’article sur www.lesoir.be

Cynthia, une jeune Togolaise de 19 ans a été informée, en mars dernier, par l’Office des étrangers qu’elle disposait de 30 jours pour quitter le territoire. Elle bénéficiait d’une carte de séjour temporaire grâce à un regroupement familial. Mais elle a quitté le domicile paternel en février dernier pour fuir, explique-t-elle, la violence de son père.

Son école se mobilise

L’ensemble du corps professoral de son école s’est mobilisé et a envoyé une lettre au secrétaire d’État à l’Asile et à la Migration Theo Francken (N-VA), rapportent La Libre Belgique et La Dernière Heure.

La jeune fille est inscrite en dernière année à l’athénée Andrée Thomas, à Forest. Elle espère y terminer ses études cette année et obtenir son diplôme. Mais les chances sont minces.

Fuyant les violences de son père, qui aurait déjà passé 4 heures en garde à vue après l’avoir frappée, elle est hébergée dans une famille qui a accepté de l’accueillir.

« Cynthia peut poursuivre ses études au Togo »

Pour l’Office des étrangers, cependant, peu importe l’attestation médicale et les témoignages de professeurs et du centre PMS de l’école : le dossier est trop peu étoffé pour prouver des violences familiales répétées.

«  Nous avons analysé le dossier à la loupe. Il nous a semblé qu’il s’agissait plus d’une mésentente familiale certes importante mais pas de violences graves et récidivantes », a confirmé Dominique Ernould porte-parole de l’Office des étrangers. « Donc l’Office des étrangers a vraiment analysé toutes les parties du dossier et nous avons estimé que comme Cynthia avait en plus encore une maman au Togo qui est son pays d’origine dans lequel elle a toujours vécu qu’elle pouvait toujours avoir la possibilité de retourner là-bas et de poursuivre ses études dans son pays d’origine », conclut la porte-parole de l’Office des étrangers.

http://www.lesoir.be

 

Agence de presse GOLFENEWS
Casier numéro 83 (Maison de la presse)
42, rue Atimé, Tokoin-Gbadago, Lomé - Togo.
Tél.: 0022893643812, 004915217480731
Email: redaction@golfenews.info
Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux
Facebook Twitter Youtube
© 2013 - 2022   Golfenews - Tous droits réservés.
Powered by eZONE