×
Accueil Afrique Agriculture Ailleurs sur le web Amerique Asie Chronique Coronavirus Dernieres dépêches Diaspora Diplomatie Education Élection présidentielle de 2020 au Togo En kiosque Environnment Europe Evènement Golfenews auf Deutsch Golfenews in English Humour / Histoires drôles InnovAfrica 2014 Justice LE COIN DES ANGLOPHILES Médias Music-clip vidéo Musique Poème Portrait Présidentielle 2015 au Togo Reportage vidéo Santé Transport
 

 

Buton haut de page
Météo
Samedi 13 Juillet 2024   -   21 : 40 à Lomé
Facebook Twitter Instagram Linkedin Youtube
A propos   |   Contacts   |   Blogs
Pour la Liberté et le Pluralisme
DANS L'ACTU :
Crise politique au Togo: les États-Unis Unis demandent au gouvernement de respecter les droits humains et de manifester
24 octobre 2017   -   Par Kouamivi Sossou

Après plus de deux mois de manifestations, les États-Unis ont enfin réagi à travers leur departement d’Etat. Ils se disent préoccupés par le recours excessif à la force et demandent la libération des manifestants arrêtés.

Le porte parole du département d’Etat, Heather Nauert, dans un communiqué de presse rendu public ce mardi 24 octobre 2017, condamne la répression des manifestations politiques au Togo. Les États-Unis se disent « préoccupés par l’escalade de la violence et les restrictions de la liberté d’expression et de réunion au Togo liées aux manifestations sur les réformes constitutionnelles ».

Le pays de Donald Trump n’est pas d’accord avec la restriction des libertés de manifestations pendant la semaine et l’arrestation du Conseiller de Tikpi Atchadam.

Les États-Unis demandent au gouvernement de Faure Gnassingbé de respecter les droits humains des citoyens, la liberté d’expression, de réunion ainsi que celle sur l’utilisation d’Internet.

Le communiqué de presse:

Response to Protests in Togo
Heather Nauert 
Department Spokesperson
Washington, DC
October 24, 2017

The United States is deeply concerned about rising levels of violence and restrictions on freedom of expression and assembly in Togo related to protests over proposed constitutional reforms. We are particularly troubled by reports of excessive use of force by security forces and reports that Government-sponsored vigilantes are using force and the threat of force to disrupt protests and intimidate civilians. The United States is also concerned with the Government of Togo’s decision to restrict demonstrations during the workweek and to arrest a prominent imam in the city of Sokode.

We call on the Government of Togo to uphold its citizens’ human rights, notably their freedom of expression, peaceful assembly, and internet freedom and to ensure that all those arrested during demonstrations are afforded the right to due process.

The United States deplores the violence that has claimed the lives of protesters and security forces alike. We urge all parties to renounce violence. We encourage the Government and opposition to engage in dialogue without preconditions, which is the only solution to the current impasse.

Agence de presse GOLFENEWS
Casier numéro 83 (Maison de la presse)
42, rue Atimé, Tokoin-Gbadago, Lomé - Togo.
Tél.: 0022893643812, 004915217480731
Email: redaction@golfenews.info
Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux
Facebook Twitter Youtube
© 2013 - 2024   Golfenews - Tous droits réservés.
Powered by eZONE