×
Accueil Afrique Agriculture Ailleurs sur le web Amerique Asie Chronique Coronavirus Dernieres dépêches Diplomatie Education Élection présidentielle de 2020 au Togo En kiosque Environnment Europe Evènement Golfenews auf Deutsch Golfenews in English Humour / Histoires drôles InnovAfrica 2014 Justice LE COIN DES ANGLOPHILES Médias Music-clip vidéo Musique Poème Portrait Présidentielle 2015 au Togo Reportage vidéo Santé Transport
 

 

Buton haut de page
Météo
Mardi 07 Juillet 2020   -   00 : 38 à Lomé
Facebook Twitter Instagram Linkedin Youtube
A propos   |   Contacts   |   Blogs
Pour la Liberté et le Pluralisme
DANS L'ACTU :
France: le déconfinement s’annonce avec des retrouvailles autour du Fufu et Akoumé, la diaspora togolaise
19 juin 2020   -   Par Kouamivi Sossou

Comment les Togolais  de la diaspora  en France  vivent-ils le déconfinement? Depuis le mois de mars les Français sont confinés, mais un déconfinement progressif a commencé depuis le mois de mai. Votre média a pu échanger  avec quelques  Togolais  vivant  en Vendée, à Maine et Loire, Orléans et à Paris. Les témoignages!

En Vendée

En Vendée sur la côte ouest de la France où le tourisme est un enjeu économique, M. B. Lasbath, un Techinicien en conception mécanique, habite au Sable d’Olone. Il est un acteur de sa commune et dirige une association de solidarité internationale qui agit au Togo. Pour Lasbath, « le déconfinement se passe plutôt bien ». Il considère que le déconfinement est à envisager tôt ou tard et qu’il faudrait apprendre à vivre avec le virus. Il n’oublie pas que toutefois il y a de la méfiance et que c’est normal.

Les plus fragiles doivent effectivement prendre des précautions. Le déconfinement s’annonce donc positivement avec des retrouvailles autour de repas traditionnels du Togo, Fufu et Akoumé. Il espère que ça reprenne dans de bonnes conditions pour tous et avec le respect des gestes barrières. Pour ses compatriotes vivant au Togo Lasbath tient à « souligner le caractère sérieux de cette maladie qui a fait des morts et qui sévit encore dans le monde ». Pour lui il ne faut donc pas le prendre à la légère et adopter rigoureusement les mesures de prévention.

Maine et Loire 

Dans le Maine et Loire, votre média a pu joindre  M. A. Sylvain. Il travaille dans la logistique et a été présent au travail  durant toute la période de confinement. Sylvain vit un relâchement psychologique. Malgré le déplacement quotidien, il dit avoir respecté rigoureusement les restrictions de confinement. Cela n’a pas été sans conséquence morale. Le discours fait par l’Exécutif « aura un impact sur mon quotidien ». Toutefois, notre habitué des bars et boites de nuit n’espère pas y retourner tout de suite et ne rêve pas non plus d’une reprise normale tout de suite.

Orléans 

A Orléans dans le centre de la France, Golfenews a  rencontré M. O. Malik. Il est un Universitaire et croyais pouvoir facilement continuer les enseignements et recherches malgré le confinement. Mais il ne connait jusqu’alors qu’une charge de travail plus importante au jour le jour depuis le mois de mars. A son niveau, c’est un contexte qui a nécessité une nouvelle façon de travailler plus soutenue. « Du coup je suis déçu par l’effet du confinement déjà » nous précise-il. Concernant le déconfinement, pour Malik, l’heure n’est pas à la fête, car la charge de travail accumulée durant le confinement n’a pas encore baissé. Toutefois, il reconnait que psychologiquement, le fait d’avoir un allègement considérable des restrictions fait du bien. Il sait qu’il pourra rendre visite aux proches qui habitent à plus de cent kilomètres ou encore aller courir sans regarder la montre.

Paris 

Dans la région Parisienne, A. Kadaf est artisan chef d’entreprise dans le domaine du bâtiment. Il vit dans le Val-D’oise, un département qui a aussi été confronté à une contamination conséquente. Pour Kadaf, le déconfinement est source d’inquiétude, notamment par rapport à la reprise effective des écoles. Il préférerait garder les enfants à la maison étant donné le taux de contamination dans sa localité.

Ce tour d’horizon effectué par Golfenews  permet aux lecteurs d’en savoir un peu plus sur le  vécu du déconfinement par la diaspora togolaise en France. Le déconfinement apporte de l’espérance et ressource le moral,  mais il reste difficile à démarrer. Il faut adopter de nouvelles habitudes. Le virus est toujours là sans aucun traitement ni vaccin. Le message est clair : oui au déconfinement mais avec précautions. La prochaine étape est envisagée le 22 juin. Après le discours du 14 juin du président français, E. Macron, la plupart des Franciliens ont la certitude d’un déconfinement presque total.

H-D.

Agence de presse GOLFENEWS
Casier numéro 83 (Maison de la presse)
42, Rue Atimé, Tokoin-Gbadago.
24BP77, Lomé - Togo.
Tél.: 0022893643812, 004915217480731
Email: redaction@golfenews.info
Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux
Facebook Twitter Youtube
© 2013 - 2020   Golfenews - Tous droits réservés.
Powered by eZONE