×
Accueil Afrique Agriculture Ailleurs sur le web Amerique Asie Chronique Coronavirus Dernieres dépêches Diaspora Diplomatie Education Élection présidentielle de 2020 au Togo En kiosque Environnment Europe Evènement Golfenews auf Deutsch Golfenews in English Humour / Histoires drôles InnovAfrica 2014 Justice LE COIN DES ANGLOPHILES Médias Music-clip vidéo Musique Poème Portrait Présidentielle 2015 au Togo Reportage vidéo Santé Transport
 

 

Buton haut de page
Météo
Jeudi 19 Mai 2022   -   05 : 08 à Lomé
Facebook Twitter Instagram Linkedin Youtube
A propos   |   Contacts   |   Blogs
Pour la Liberté et le Pluralisme
DANS L'ACTU :
Héritier de l’esclavage
11 mai 2015   -   Par Kouamivi Sossou

La Communauté internationale a mis fin  officiellement au commerce triangulaire un 10 mai. Les Noires, à une autre époque,  étaient soldées contre le tabac, un miroir, pour ne citer que ceux qui coutent encore  moins cher aujourd’hui. 

Si par diplomatie, par honte, par dignité, l’esclavage a été aboli, il n’est pas pour le moins interdit. Car, rien qu’en braquant les regards sur la Méditerranée, l’esclavage a de beau jour devant lui. Une autre forme d’esclavage se développe avec une vitesse grand V, faute d’emploi pour la jeunesse afrciaine. 

Hier, le jour de la commémoration, si dans la plupart des pays de départ, l’on n’est pas suffisamment concerné par l’évènement, la France a, quant à elle, commémoré l’évènement dans le jardin de Luxembourg à Paris.  

Au Togo, et dans la plupart des pays africains, c’était pratiquement un non évènement. Même, sur les réseaux sociaux, c’était  ‘’le selfie,  ‘’le m’as-tu vu’’, des commérages, bref la tête était ailleurs.  

Les Noires qui n’avaient aucune attache avec le nombril des pays occidentaux ont travaillé dur, d’autres au cours des forçats à la chaine  ont laissé leur vie.

Les petits-fils des Noires sont liés à vie avec cette ‘’honte historique’’, quels que soient leur niveau de vie, nationalité et richesse. Les Noires sont des héritiers de l’esclavage.

Ce commerce triangulaire  qui,  entre guillemet, ternissent l’image de l’opinion internationale,  a de beau jour devant lui quand certains peuples africains n’auront ni le beure ni l’argent du beurre.  

Agence de presse GOLFENEWS
Casier numéro 83 (Maison de la presse)
42, rue Atimé, Tokoin-Gbadago, Lomé - Togo.
Tél.: 0022893643812, 004915217480731
Email: redaction@golfenews.info
Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux
Facebook Twitter Youtube
© 2013 - 2022   Golfenews - Tous droits réservés.
Powered by eZONE