×
Accueil Afrique Agriculture Ailleurs sur le web Amerique Asie Chronique Coronavirus Dernieres dépêches Diaspora Diplomatie Education Élection présidentielle de 2020 au Togo En kiosque Environnment Europe Evènement Golfenews auf Deutsch Golfenews in English Humour / Histoires drôles InnovAfrica 2014 Justice LE COIN DES ANGLOPHILES Médias Music-clip vidéo Musique Poème Portrait Présidentielle 2015 au Togo Reportage vidéo Santé Transport
 

 

Buton haut de page
Météo
Lundi 27 Juin 2022   -   05 : 50 à Lomé
Facebook Twitter Instagram Linkedin Youtube
A propos   |   Contacts   |   Blogs
Pour la Liberté et le Pluralisme
DANS L'ACTU :
Le corps sans vie d’une prêtresse vaudou retrouvée à Kagomé
21 août 2014   -   Par Kouamivi Sossou

foudre

Un corps  sans vie d’une prêtresse Vodou est  exposé publiquement à Abocopé non loin du marché Olympio  dans le quartier de Kagomé.  Qu’est ce qui a  causé réellement la mort  à cette prêtresse vaudou ?

Un  fait inhabituel suscite des réactions au sein des populations. Une prêtresse vaudou aurait  été frappée par la foudre.  Selon  La tradition, la famille de la victime doit verser 200.000 f cfa avant de retirer le corps de la dépouille. Les versions  dans le quartier de Kagomé se suivent, mais   ne se ressemblent pas..  

Difficile de dire avec exactitude et précision ce qui a causé la mort d’une prêtresse vaudou dans le quartier de Kagomé. Selon les témoignages, la prêtresse Vaudou a été frappée par la foudre, parce qu’elle a volé le ‘’fan’’  (Totem) de son ami(e). « Ça fait 3 jours que le corps est exposé. C’est vrai que nous avons peur, la chose est emballée, mais personne ne sait si c’est le corps d’un être humain qui est déposé devant la maison. Si les parents de la victime ne viennent pas, le corps  sera là-bas », a déclaré un témoin du quartier sur la radio Nana fm ce jeudi 21 août 2014.

« C’est aujourd’hui que j’ai appris cette histoire, les gens disent que le corps sent. La manière dont le corps est emballé, ça doit être le corps d’un être humain. Il faut que les autorités réagissent pour qu’on puisse enlever le cadavre ici. Nous avons entendu aussi que les parents de la victime doivent verser 200.000 f cfa, avant de prendre le corps. Aussi, en ce moment, le virus d’Ebola fait rage, nous avons peur d’être contaminé »,  a declaré une habitante du quartier sur la même radio.

Il urge que les autorités réagissent pour trouver une solution à ce problème.

Agence de presse GOLFENEWS
Casier numéro 83 (Maison de la presse)
42, rue Atimé, Tokoin-Gbadago, Lomé - Togo.
Tél.: 0022893643812, 004915217480731
Email: redaction@golfenews.info
Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux
Facebook Twitter Youtube
© 2013 - 2022   Golfenews - Tous droits réservés.
Powered by eZONE