×
Accueil Afrique Agriculture Ailleurs sur le web Amerique Asie Chronique Coronavirus Dernieres dépêches Diaspora Diplomatie Education Élection présidentielle de 2020 au Togo En kiosque Environnment Europe Evènement Golfenews auf Deutsch Golfenews in English Humour / Histoires drôles InnovAfrica 2014 Justice LE COIN DES ANGLOPHILES Médias Music-clip vidéo Musique Poème Portrait Présidentielle 2015 au Togo Reportage vidéo Santé Transport
 

 

Buton haut de page
Météo
Dimanche 22 Mai 2022   -   16 : 11 à Lomé
Facebook Twitter Instagram Linkedin Youtube
A propos   |   Contacts   |   Blogs
Pour la Liberté et le Pluralisme
DANS L'ACTU :
Le travail décent des journalistes : Le SYNJIT interpelle le CONAPP et …
08 octobre 2014   -   Par Kouamivi Sossou

Le Syndicat national des journalistes indépendants du Togo (Synjit)  a rendu public un communiqué le mardi 7 octobre 2014, à l’occasion de la journée mondiale du travail décent. Lire le communiqué.

En ce jour de la célébration de la Journée mondiale pour le Travail décent, le Syndicat National des Journalistes Indépendants du Togo, votre syndicat, tient à saluer le travail fort louable et professionnel que vous tous, membres actifs ou non, employés dans les médias privés du Togo, jour et nuit, abattez pour informer l’opinion nationale, internationale, former et éduquer les citoyens togolais. Malgré les conditions de vie et de travail précaires, indécents et parfois même qui frisent la misère, vous donnez vie aux organes qui nous emploient. Soyez-en félicités.

Le SYNJIT, à l’occasion de la Journée mondiale pour le travail décent, vient lever le voile sur la réalité de  ce que vivent les journalistes employés dans les médias privés au Togo :

–       Les journalistes employés dans le privé au Togo font face à une insécurité dans leur emploi et l’on observe les plus hauts niveaux d’inégalité, de mémoire d’homme ;

–       Jusqu’à présent, le salaire moyen d’un journaliste employé dans le privé est encore en deçà de 50.000 Fcfa (soit 100$) par mois ;

–       Ils se nourrissent mal, ils s’habillent mal et sans aucune sécurité sociale ;

–       Nombre d’entre les journalistes employés travaillent presque sans  salaire, abandonnés à eux-mêmes sous des prétextes inacceptables de « Stagiaires », en violation des dispositions du droit du travail et de toutes les Conventions internationales organisant le travail dans les entreprises.

Comment peut-on exiger du bon travail et professionnalisme  des hommes et femmes qui sont obligés de passer dans des circuits des fois obscurs pour arrondir leur fin du mois?

Les états généraux de la presse togolaise ont déposé les recommandations depuis plus de 3 mois déjà et le SYNJIT est en train de perdre espoir avec la lenteur inacceptable dans les procédures devant permettre la mise en œuvre de ces recommandations.

Le SYNJIT rappelle qu’il a été recommandé à ces états généraux que les patrons acceptent de respecter les dispositions de la Convention collective interprofessionnelle en vigueur au Togo depuis Janvier 2012 en attendant la signature au plus tard fin 2014 d’une Convention collective sectorielle de la presse privée du Togo.

Le SYNJIT demande au CONAPP, à l’URATEL, au CTEP et à ATOPPEL, de faire acte de bonne foi, de prendre toutes les dispositions pour rendre effectif le respect de la Convention Collective Interprofessionnelle dans les organes privés.  

Le SYNJIT, Syndicat National des Journalistes Indépendants du Togo, engage tous les membres à entamer des procédures dans le respect des relations de travail au sein de leurs entreprises respectives, en vue d’arriver à des conditions de travail décent et pour la revalorisation des salaires.

Il soutient à cet effet tous les camarades du groupe Sud Média (LCF et CITY FM) actuellement en pourparlers avec l’employeur pour de meilleures conditions de vie et de travail et appelle au respect de leur droit. Le SYNJIT est pour le professionnalisme dans le métier du journaliste au Togo et la Justice pour les travailleurs.

Le SYNJIT lance un appel pressant à la Ministre de la Communication, de la Culture, des Arts et de la Formation civique pour accélérer la mise en place des structures chargées de la mise en œuvre des recommandations des états généraux ainsi que la mise en œuvre même de ces recommandations, au même rythme que celle qui a conduit à l’organisation des états généraux de la presse togolaise.

Le SYNJIT, pour finir, appelle tous les journalistes employés dans le privé au Togo à rester mobilisés pour des mots d’ordre à venir en vue de cette mutation, du travail décent et faire du journalisme au Togo, non plus un tremplin mais une véritable profession.

Chers camarades, ensemble, nous pouvons renforcer notre pouvoir de travailleur, nous organiser et nous mobiliser afin d’exiger de nos patrons, du gouvernement et des entreprises qu’ils s’acquittent de leurs responsabilités en nous mettant dans de bonnes conditions de vie et de travail, dans des entreprises viables, capables de générer la prospérité pour tous.

Camarades Salut

 

  Fait à Lomé le 07 octobre 2014,

                                                                                               Pour le Bureau Exécutif National,

                                                     Le SG a.i.

                                                                                                Alphonse Ken LOGO

 

Ampliation : MCACFC,

           OTM

           HAAC

           UJIT

           CONAPP

           URATEL

           CTEP

           ATOPEL

Agence de presse GOLFENEWS
Casier numéro 83 (Maison de la presse)
42, rue Atimé, Tokoin-Gbadago, Lomé - Togo.
Tél.: 0022893643812, 004915217480731
Email: redaction@golfenews.info
Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux
Facebook Twitter Youtube
© 2013 - 2022   Golfenews - Tous droits réservés.
Powered by eZONE