×
Accueil Afrique Agriculture Ailleurs sur le web Amerique Asie Chronique Coronavirus Dernieres dépêches Diaspora Diplomatie Education Élection présidentielle de 2020 au Togo En kiosque Environnment Europe Evènement Golfenews auf Deutsch Golfenews in English Humour / Histoires drôles InnovAfrica 2014 Justice LE COIN DES ANGLOPHILES Médias Music-clip vidéo Musique Poème Portrait Présidentielle 2015 au Togo Reportage vidéo Santé Transport
 

 

Buton haut de page
Météo
Lundi 24 Janvier 2022   -   04 : 31 à Lomé
Facebook Twitter Instagram Linkedin Youtube
A propos   |   Contacts   |   Blogs
Pour la Liberté et le Pluralisme
DANS L'ACTU :
‘’Les problèmes politiques doivent être réglés par les politiques et les problèmes des droits de L’homme par les Oddh’’, Georges Kuessan
08 février 2015   -   Par Kouamivi Sossou

kuessan

La dernière sortie médiatique du président du Mrc, Abass Kaboua, qui a fait le chou gras de la presse privée togolaise,   a mis mal à l’aise  par certains  leaders du Cap 2015.

Le Mrc d’Abass Kaboua pose comme condition, avant l’élection présidentielle, les réformes institutionnelles et constitutionnelles.

La position du Mrc ne décourage pas pour autant ceux qui sont toujours dans la barque et partage l’idéologie de Jean Pierre Fabre, Brigitte Adjamagbo et les siens.

Reçus au cours de l’émission 12.13 ce dimanche sur la radio Nana Fm, le Pr Komi Wolou du Psr et Georges Kuessan du ‘’Santé des peuples’’ sont clairs sur la sortie d’Abass Kaboua. ‘’On  ne peut que regretter cette situation, mais cela ne doit pas nous dévier de notre  objectif principal’’ a déclaré le porte-parole du Cap 2015, le Pr Komi Wolou.

Concernant toujours les déclarations d’Abass Kaboua, ils trouvent que les leaders des partis politiques sont aussi des éducateurs. ‘’Nous sommes des éducateurs, nos propos doivent être responsables. Nous devons faire preuve d’humilité et admettre que les divergences peuvent subvenir. Mais, cela n’excuse pas certains écarts de langages’’ a –t-il ajouté.

Les Organisations des droits de l’homme (Oddh)  soutiennent mordicus que sans ‘’réformes, il n’y aura pas d’également  d’élection présidentielle’’.

Mais, sur cette position le parti ‘’Santé du peuple’’, de Goerges-William Kuessan,  membre du Cap 2015,  n’est pas d’accord. ‘’Les problèmes politiques doivent être réglés par les politiques et les problèmes des droits de L’homme par les Oddh’’, a-t-il souhaité sur Nana fm dans l’émission 12.13.

Bref, pour le Cap 2015, il n’y a pas question de boycotter l’élection présidentielle de 2015,  même sans les réformes.

 

Agence de presse GOLFENEWS
Casier numéro 83 (Maison de la presse)
42, rue Atimé, Tokoin-Gbadago, Lomé - Togo.
Tél.: 0022893643812, 004915217480731
Email: redaction@golfenews.info
Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux
Facebook Twitter Youtube
© 2013 - 2022   Golfenews - Tous droits réservés.
Powered by eZONE