×
Accueil Afrique Agriculture Ailleurs sur le web Amerique Asie Chronique Coronavirus Dernieres dépêches Diaspora Diplomatie Education Élection présidentielle de 2020 au Togo En kiosque Environnment Europe Evènement Golfenews auf Deutsch Golfenews in English Humour / Histoires drôles InnovAfrica 2014 Justice LE COIN DES ANGLOPHILES Médias Music-clip vidéo Musique Poème Portrait Présidentielle 2015 au Togo Reportage vidéo Santé Transport
 

 

Buton haut de page
Météo
Mardi 24 Mai 2022   -   16 : 03 à Lomé
Facebook Twitter Instagram Linkedin Youtube
A propos   |   Contacts   |   Blogs
Pour la Liberté et le Pluralisme
DANS L'ACTU :
Suspension du tournoi des jeunes (U16) : ‘’ C’est du n’importe quoi’’
08 mai 2015   -   Par Kouamivi Sossou

IMG_5730

Suite à la suspension du projet d’organisation du tournoi de football des jeunes (U 16), par  la ministre des Sports, le  comité de normalisation a réagi. Cette décision a été mal digérée par les membres du comité de normalisation et serait un coup de massue.

En effet, la décision de la ministre des sports, Angèle Djake Amouzou n’a pas  reçu l’acquiescement du comité de normalisation. Pour le comité de normalisation, les arguments avancés par la ministre  ne tiennent pas la route.

En faisant du tac au tac, le Secrétaire général de la fédération togolaise de football, M. Ferdinand Amazohou,  n’est pas allé avec le dos de la cuillère.

Y-a-t-il  une autre raison  inavouée ?

’Honnêtement avec tout le respect que je dois a madame la ministre, c’est du n’importe quoi. On ne peut pas nous dire que dans ce pays, on n’a mis en place tout ce qu’il faut pour organiser des élections, aussi tendues  qu’on les a connues et nous dire qu’on ne peut pas assurer la sécurité sur un stade de moins de 20.000 places’’ a-t-il déclaré.

Concernant les problèmes de violences sur les terrains, le Sg de la fédé demande au ministère de la sécurité de prendre ses responsabilités.

’On n’est d’accord, si Madame la ministre sait qu’il y a des gens qui vont semer la violence sur les stades pourquoi elle n’en parle pas à son collègue de la sécurité pour que ça soit résolu ? Est-ce que le seul fait de supprimer la compétition règle en elle seule le problème des violences ? Qu’on ne nous prenne pas pour des gens qui ne réfléchissent pas quand même. Il y a certainement d’autres raisons pour lesquelles ils ont pris la décision’’, a martelé M. Amazohoun.

Le courroux du Sg de la fédé

Loin de faire un duel avec l’autorité, le comité de normalisation veut rester dans la logique de collaboration. Le Sg a souligné que :  ‘’ Je ne crois pas qu’on ira contre, mais les négociations vont se faire pour qu’on connaisse les vraies raisons de cette décision qui a mon avis semble totalement irréaliste à la limite irresponsable. On ne peut pas construire le football en prenant ce genre de décision’’.

La fédé qui a  déjà reporté cette compétition pour 8 jours, parce que madame la ministre avait exigé que les camps de formations de l’Etat devrait être  pris en compte. Sur ce sujet, le Sg a indiqué que : ‘’Heureusement le centre d’études de Kpalimé avait bien été pris en compte, le centre de Bassar avait déclaré n’avoir pas des jeunes de moins de 16 ans, finalement, tous ces clubs ont été intégrés et à la veille du démarrage on nous dit que les jeunes doivent aller aux examens, les germes de la violence, l’affiliation à la fédération’', a précisé M .Amazohoun.

En attendant de trouver un consensus avec le gouvernement, la Fédé de foot  va devoir prendre son mal en patience pour espérer  encore quelques moments.  Car personne ne sait avec exactitude à ‘’quelle sauce le foot togolais sera mangé’’.

 

 

 

Agence de presse GOLFENEWS
Casier numéro 83 (Maison de la presse)
42, rue Atimé, Tokoin-Gbadago, Lomé - Togo.
Tél.: 0022893643812, 004915217480731
Email: redaction@golfenews.info
Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux
Facebook Twitter Youtube
© 2013 - 2022   Golfenews - Tous droits réservés.
Powered by eZONE