×
Accueil Afrique Agriculture Ailleurs sur le web Amerique Asie Chronique Coronavirus Dernieres dépêches Diaspora Diplomatie Education Élection présidentielle de 2020 au Togo En kiosque Environnment Europe Evènement Golfenews auf Deutsch Golfenews in English Humour / Histoires drôles InnovAfrica 2014 Justice LE COIN DES ANGLOPHILES Médias Music-clip vidéo Musique Poème Portrait Présidentielle 2015 au Togo Reportage vidéo Santé Transport
 

 

Buton haut de page
Météo
Samedi 03 Décembre 2022   -   23 : 42 à Lomé
Facebook Twitter Instagram Linkedin Youtube
A propos   |   Contacts   |   Blogs
Pour la Liberté et le Pluralisme
DANS L'ACTU :
Togo: 3 principes de rentabilité dans une entreprise, Herbert Arents
15 décembre 2019   -   Par Kouamivi Sossou

Le président du conseil d’administration et CEO de la société à responsabilité limitée Togolese Tree Farming (TTF Sarl), Herbert Arents, en poste au Togo depuis quelques moments s’est confié à nos confrères de Global Actu. Dans une courte interview, il a annoncé une belle opportunité en or pour les agriculteurs togolais qui possèdent des terrains non développés. Lisez!

Quel est le type d’entreprise recherchée par TTF ?

TTF est une société active dans la plantation d’arbres. La demande de bois ne cesse d’augmenter et nous voulons garantir un moyen durable de satisfaire les besoins en bois. Le marché mondial du bois est le troisième plus important après les marchés du pétrole et du gaz.

Nous avons 3 principes, ou objectifs, dans l’entreprise : Rentabilité, protection de l’environnement et développement social et assistants.

La rentabilité est-elle un objectif pour chaque entreprise ?

Oui, c’est vrai, mais nous ne nous concentrons pas seulement sur la rentabilité de notre entreprise, nous nous soucions aussi du profit que notre Farming-Partners peut réaliser.

Que signifie Farming-Partner ?

Une exploitation agricole-Partenaire signifie, un agriculteur togolais qui possède un terrain non développé et qui aimerait nous rejoindre en plantant des arbres du genre Paulownia.

Paulownia, qu’est-ce que c’est ?

Paulownia ou appelé aussi arbre Kiri, est l’arbre qui croît le plus rapidement sur notre planète. Il n’y a rien de nouveau, puisqu’il est originaire d’Asie du Sud et qu’il est arrivé en Europe dès le XVIIIe siècle.

Après avoir mis la petite plante au champ, elle pousse jusqu’à 6 m dès la première année. Après cinq ans, une première récolte est possible à une hauteur d’environ 12 m et un diamètre de tronc de 35 cm. Après 7 ans, il atteint 14 à 16 m et 45 cm de diamètre de tronc.

Vous pensez qu’il va grandir au Togo aussi ?

Nous n’y croyons pas, nous en sommes sûrs.

Une version hybride de 2 variétés de paulownia a été développée en Allemagne pour les régions tropicales. La production des plantes, in vitro, a lieu dans la société WeGrow, premier producteur européen d’arbres de paulownia et propriétaire de plus de 500 hectares en Allemagne, Italie, Espagne et Roumanie. Les plantes sont exemptes de spermatozoïdes, de pesticides et génétiquement pures et non invasives.

Un certificat sanitaire accompagne-t-il les plantes au Togo?

Notre version hybride « Phoenix One » est protégée par l’enregistrement européen CPVO EU39980. Les arbres n’ont aucune influence négative sur la flore et la faune du Togo. Nous avons l’exclusivité pour le Togo.

Que voulez-vous dire par la protection de l’environnement comme l’un de vos objectifs ?

Tout d’abord, nous voulons aider à mettre fin à la coupe sauvage irresponsable des forêts naturelles en Amérique du Sud, en Afrique et dans de nombreux autres endroits du monde. Nous devons tous nous soucier de notre nature pour le présent et pour les générations à venir.

Chez TTF, nous vivons notre slogan : « Avec la nature – de la nature – pour la nature »

Un hectare de plantation de Paulownia absorbe 40 tonnes de CO2 par an jusqu’à la récolte !

Oui, mais il y a une autre caractéristique célèbre de cet arbre. Après avoir coupé l’arbre, il repoussera de la même manière à partir du tronc restant avec les racines encore et encore. Cela signifie aussi que nous, sur notre plantation et aussi nos partenaires agricoles sur leur plantation, avons l’investissement dans les plantes seulement à la première plantation.

Combien coûte un tel investissement ?

Comparé au résultat de la vente du bois après 5 ou 7 ans, c’est un investissement relativement faible. Nous avons besoin de 825 plantes par hectare.
Un plant hors Allemagne coûte 2000 FCFA.

Quoi qu’il en soit, nous sommes en pourparlers avec des micro-financiers et des banques pour générer de l’aide financière pour les Farming-Partners pour leur investissement, si nécessaire.

A quel prix vos partenaires agricoles peuvent-ils vendre le bois après la récolte ?

Cela nous a conduit à l’aspect social de notre projet. Ils nous vendent.

Nous clôturons un contrat de Farming-Partner avec une garantie de reprise du bois soit 52000 FCFA par mètre cube de bois. Comme un hectare produit 660 mètres cubes après 7 ans, le résultat est supérieur à 30.000.000 FCFA par hectare pour le partenaire agricole.

TTF donnera aux partenaires des assistants à plein temps pour la planification, la plantation, la récolte, etc. Leur succès est le nôtre. La garantie de prise en charge du bois limite l’impact du risque zéro pour les partenaires. Le partenaire agricole recevra 90 % du prix total et 10 % du prix total sera versé à la communauté des producteurs.

Nous voulons ainsi permettre à un plus grand nombre de Togolais de bénéficier de notre projet.

L’argent pourrait être utilisé pour la construction de routes, la production d’électricité, les hôpitaux, les écoles ou d’autres besoins, sur décision libre de la communauté ou du village désigné par le partenaire. De nombreux lieux de travail directs et indirects autour des plantations et des boiseries seront créés.

Pourquoi tu fais tout ça au Togo ?

Un membre du conseil d’administration allemand, Mme Magnim P’KLA est originaire du Togo et réside en Allemagne. Elle a fortement promu le projet au Togo et convaincu les autres membres du conseil d’administration, y compris moi-même. C’est une entreprise togolaise et le Directeur est Togolais.

Quand voulez-vous commencer tout ça ?

Les premières plantes seront mises en culture en janvier de l’année prochaine, sur nos sites de production.

Pourquoi pas tous à la fois ?

On parle de la récolte finale après 7 ans. Première récolte rentable possible après 5 ans. Ainsi, si nous plantons chaque année 2 hectares, nous avons une première récolte après 5 ans du premier hectare et chaque année suivante une récolte de 5 ans encore et encore. Après 7 ans, nous aurons la récolte de 7 ans sur le deuxième hectare et chaque année suivante une récolte de 7 ans sur 7 hectares encore et encore. En moyenne, chaque année une récolte de 5 ans plus une récolte de 7 ans dans un avenir lointain. Rappelez-vous que les arbres poussent de façon répétable après la récolte. C’est aussi ce que nous proposons aux partenaires agricoles. Ils obtiennent les meilleurs résultats en planifiant un minimum de 7 hectares, en plantant 1 hectare par an ou tout autre nombre d’hectares divisible par 7. En moyenne 14, 21, 35, etc. 21 hectares signifie qu’il faut planter 3 hectares par an pour tripler la superficie du scénario décrit.

Vous avez déjà des partenaires agricoles?

Non, pas encore, mais peut-être qu’après la publication de votre article(Sourire…). Nous passons beaucoup de temps sur l’enregistrement, l’approbation des plants, l’analyse du sol, l’achat de notre propre propriété et beaucoup d’autres questions administratives. Maintenant, nous sommes ouverts à recevoir des demandes par courriel : Info@ttf-sarl.com ou www.TTF-sarl.com

Merci pour l’interview et bonne chance.

Merci de votre intérêt.

Agence de presse GOLFENEWS
Casier numéro 83 (Maison de la presse)
42, rue Atimé, Tokoin-Gbadago, Lomé - Togo.
Tél.: 0022893643812, 004915217480731
Email: redaction@golfenews.info
Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux
Facebook Twitter Youtube
© 2013 - 2022   Golfenews - Tous droits réservés.
Powered by eZONE