×
Accueil Afrique Agriculture Ailleurs sur le web Amerique Asie Chronique Coronavirus Dernieres dépêches Diaspora Diplomatie Education Élection présidentielle de 2020 au Togo En kiosque Environnment Europe Evènement Golfenews auf Deutsch Golfenews in English Humour / Histoires drôles InnovAfrica 2014 Justice LE COIN DES ANGLOPHILES Médias Music-clip vidéo Musique Poème Portrait Présidentielle 2015 au Togo Reportage vidéo Santé Transport
 

 

Buton haut de page
Météo
Mercredi 22 Mai 2024   -   08 : 29 à Lomé
Facebook Twitter Instagram Linkedin Youtube
A propos   |   Contacts   |   Blogs
Pour la Liberté et le Pluralisme
DANS L'ACTU :
Togo: arrestation de 2 trafiquants d’Ivoire
30 juin 2017   -   Par Kouamivi Sossou

Le commissariat de police de la ville de Dapaong a arrêté le 26 juin 2017 avec la collaboration de l’ONG Eagle Togo deux trafiquants d’Ivoire et de peaux d’espèces protégées.

Au total quatre pointes d’ivoire, deux peaux de ratel, une peau de civette, deux peaux de serval et une peau de chacal ont été retrouveés lors de l’interpellation alors que les deux trafiquants s’apprêtaient à livrer leurs produits dans un hôtel de la ville de Dapaong.

Kampyabre Ménobe, boucher de viande d’âne à Lomé et son frère Kampyabre Kanfèngne tous de nationalité togolaise sont arrivés au lieu de livraison sur leur moto respective leurs produits.

Les présumés trafiquants ont confié aux agents de la police que l’ivoire est souvent emballée dans un carton de télévision d’écran plasma et les peaux sont emballées dans leur sac à dos pour traverser les frontières de Pogno, Djambendi ou Cinkassé pour rentrer au Togo.

*Kampyabre Kanfèngne, a reconnu qu’il y a « des espèces protégées et c’est pour cette raison qu’il ne voulait pas s’aventurer dans ce business ».*

Kampyabre Ménobe a, quant à lui, reconnu être le « démarcheur des marchandises tandis qu’un autre trafiquant basé au Burkina Faso serait le fournisseur.

L’année dernière, ce genre de situation dans la même ville a permis de mettre la main sur quatre personnes arrêtées pour trafic d’ivoire.

L’éléphant est une espèce faunique menacée d’extinction au Togo. Ainsi, la détention de l’ivoire, son transport et sa commercialisation sans autorisation sont formellement interdits et punis par les dispositions du nouveau code pénal, de la loi-cadre sur l’environnement et du code forestier du Togo. Si les présumés trafiquants sont reconnus coupables, ils encourent une peine de 6 à 24 mois.

Le trafic de la peau des espèces animales protégées est bien plus discret que celui de l’ivoire, mais tout aussi juteux que meurtrier pour les espèces animales protégées.

Ainsi, des milliers de chacals, de ratels, de civettes, de servals et d’autres espèces animales protégées sont tués chaque année en Afrique pour leurs peaux, exportées souvent illégalement vers la Chine pour les besoins de la médecine traditionnelle.

Agence de presse GOLFENEWS
Casier numéro 83 (Maison de la presse)
42, rue Atimé, Tokoin-Gbadago, Lomé - Togo.
Tél.: 0022893643812, 004915217480731
Email: redaction@golfenews.info
Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux
Facebook Twitter Youtube
© 2013 - 2024   Golfenews - Tous droits réservés.
Powered by eZONE