×
Accueil Afrique Agriculture Ailleurs sur le web Amerique Asie Chronique Coronavirus Dernieres dépêches Diaspora Diplomatie Education Élection présidentielle de 2020 au Togo En kiosque Environnment Europe Evènement Golfenews auf Deutsch Golfenews in English Humour / Histoires drôles InnovAfrica 2014 Justice LE COIN DES ANGLOPHILES Médias Music-clip vidéo Musique Poème Portrait Présidentielle 2015 au Togo Reportage vidéo Santé Transport
 

 

Buton haut de page
Météo
Mardi 29 Novembre 2022   -   21 : 58 à Lomé
Facebook Twitter Instagram Linkedin Youtube
A propos   |   Contacts   |   Blogs
Pour la Liberté et le Pluralisme
DANS L'ACTU :
Togo: nomination probable du père Godfroy Kuegan à Kpalimé, comment un moine recyclé peut diriger un diocèse?
31 décembre 2019   -   Par Kouamivi Sossou

Depuisquelques jours, la rumeur devient clameur et enflamme la toile : celle de la nomination probable du père Godfroy Abbey Kuegan comme le prochain évêque du diocèse de Kpalime en remplacement de Mgr Alowonou Benoît, probablement appelé pour une autre mission.

L’information paraît anodine à cause du caractère abstrait de la lettre de convocation adressée à tout le clergé et aux fidèles du diocèse, les invitant à se rassembler à la cathédrale, le 03 janvier 2020 à 10h00, pour une nouvelle importante,mérite toute notre attention.

Car non seulement le diocèse de Kpalime est en pleine crise, ce qui a
probablement poussé Mgr Alowonou Benoît à la démission, mais aussi et surtout la personne sur qui semble portée le choix du Vatican ne pourra en aucun cas faire l’unanimité.

Les faits

L’histoire du prétendu remplaçant défraie la chronique dans les Klotos, à Lomé, dans tout le pays et au sein de la diaspora togolaise surtout en Europe.

Le père Godfroy Abbey, comme c’est de lui qu’il s’agit, est taxé de moine recyclé, par une partie des fidèles chrétiennes.

Selon les informations, il aurait
quitté l’ordre monastique à l’époque pour contester la nomination du père Mawulawoe Djamah, de vénérée mémoire, qui était le Père Abbé du monastère de Dzogbegan.

Cette fronde qu’il a constituée en connivence avec certains de ses amis, l’a poussé à quitter l’ordre, malgré de nombreux pourparlers pour ramener la paix au sein de la maison de Dieu.

Il serait hasardeux voire scandaleux, de la part du Vatican de vouloir imposer une telle personnage comme évêque de Kpalime vu son passé trouble.

Comment pourra-t-il administrer le diocèse de Kpalime si lui-même n’a pas pu supporter une simple nomination à l’époque, alors qu’il se disait religieux, en plus un moine ?

Comment pourra-t-il tenir dans une
situation aussi difficile que celle de Kpalime où un précédent évêque a eu de
peine à gouverner de façon normale ?

La goute d’eau qui fait déborder le vase, c’est qu’aucun prêtre dudit diocèse n’aurait été consulté ni de près, ni de loin pour une telle nomination.

Y a-t-il autant de mépris pour le prêtre de Kpalime ? Le diocèse est- il si pourri qu’aucun prêtre n’ait mérité l’honneur d’une quelconque considération ? Et Mgr Alowonou, l’actuel évêque, a -t -il été au courant de cette démarche solitaire ou en est-il l’auteur ? Autant de questions qui taraudent l’esprit de l’opinion publique.

Mgr Alowonou Benoît n’aurait pas préparé sa relève

Quoiqu’il en soit,  il apparaît clair que si tel est le cas, Mgr Alowonou aurait échoué sur tous les plans, après plus de 17 ans passé à la tête d’un si beau diocèse, qu’est Kpalime.

Malheureusement, Mgr Alowonou n’a pas pu dégager un successur. Finalement, tout porterait à croire que se serait un arrangement entre prédécesseur et successeur ou alors, entre amis et copains.

Sommes toutes, il est urgent d’interpeller la Conférence Episcopale Togolaise qui depuis un temps, se discrédite de plus en plus au regard des nominations hasardeuses
arrangées entre Archevêque, Evêque sortant et nouveau candidat, en connivence avec les autres évêques, sous la bénédiction des nonces apostoliques qui se succèdent au Togo.

L’Eglise en Afrique et plus particulièrement au Togo doit grandir et sortir de cet engrenage. C’est aussi le lieu d’interpeller la Congrégation pour l’Evangélisation des Peuples afin qu’elle accorde plus
d’attention et de temps aux nominations d’évêques en Afrique et surtout au Togo.

Quant au Père Godfroy Abbey, il serait souhaitable qu’il continue tout bonnement sa mission actuelle. Dans ce meli mélo, Rome doit revoir sa copie.

Agblemenon Elanyo

Agence de presse GOLFENEWS
Casier numéro 83 (Maison de la presse)
42, rue Atimé, Tokoin-Gbadago, Lomé - Togo.
Tél.: 0022893643812, 004915217480731
Email: redaction@golfenews.info
Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux
Facebook Twitter Youtube
© 2013 - 2022   Golfenews - Tous droits réservés.
Powered by eZONE