×
Accueil Afrique Agriculture Ailleurs sur le web Amerique Asie Chronique Coronavirus Dernieres dépêches Diaspora Diplomatie Education Élection présidentielle de 2020 au Togo En kiosque Environnment Europe Evènement Golfenews auf Deutsch Golfenews in English Humour / Histoires drôles InnovAfrica 2014 Justice LE COIN DES ANGLOPHILES Médias Music-clip vidéo Musique Poème Portrait Présidentielle 2015 au Togo Reportage vidéo Santé Transport
 

 

Buton haut de page
Météo
Lundi 26 Septembre 2022   -   12 : 10 à Lomé
Facebook Twitter Instagram Linkedin Youtube
A propos   |   Contacts   |   Blogs
Pour la Liberté et le Pluralisme
DANS L'ACTU :
14-Juillet: le symbole de l’Allemagne sur les Champs-Elysées
14 juillet 2014   -   Par Kouamivi Sossou

defilé

Des Allemands parmi les invités de la France au 14-Juillet, c'est aussi et surtout le symbole de la réconciliation des peuples. Les officiers présents ont l'habitude, au quotidien, de travailler avec leurs collègues français.

« Pour nous, c'est toujours un peu particulier d'être sur les Champs-Elysées, admet le lieutenant Nicolas Kreutzer, officier au sein de la Brigade Franco-Allemande (BFA). C'est quand même différent, par rapport aux autres Nations. Mais ce n'est pas la première fois et ça montre que l'amitié franco-allemande fonctionne et continue. »

Pour cet officier allemand, défiler ce 14 juillet relève d'un devoir de commémoration et de mémoire. C'est aussi le symbole d'une grande avancée. « C'est quand même énorme, note-t-il, de voir toutes ces délégations rassemblées sur les Champs. On voit tout de suite que le passé, c'est le passé. »

69 des 80 Nations invitées participent au défilé militaire. Des pays qui ont chacun leur pas et leur manière de défiler, qui s'adaptent pour marcher tous ensemble, au rythme donné par la musique.

Un Allemand sur un navire français

Il est le seul de son bâtiment, le BPC Dixmude, à avoir un pantalon noir, plutôt que bleu. Et pour cause : il est le seul Allemand.  Un Allemand, au milieu d'officiers de la Marine française, un véritable symbole en ce jour de commémoration du début de la Grande Guerre.

« Il y a un programme d'échange entre la France et l'Allemagne, explique le lieutenant Marc Bomertz. Je suis très content de travailler comme officier de chargement et officier chef de quart. Je suis très fier de défiler avec mes collègues et amis du Dixmude. D'autre part, Dixmude est le nom d'une ville de Belgique où il y a eu une bataille entre l'Allemagne et la France : pour moi, c'est un vrai symbole pour le XXième siècle qu'un officier allemand défile au milieu de ses collègues français. »

Réconcilier les peuples

« Le souvenir de la guerre de 14, dès le début, en 1918 et 1919, est apparu à ceux qui l'avaient vécue et qui ont organisé ces cérémonies comme un souvenir funèbre dominé par la mort de masse qui avait caractérisé cette guerre », explique l'historien Jean-François Chanais.

Pourtant, note-t-il, l'éloignement du temps ne doit pas empêcher de se souvenir du poids de ce deuil. Il conclut pourtant que pour le 14 juillet, « on doit essayer de dépasser cet héritage de division entre les Nations pour adresser un message universel de réconciliation entre les peuples. »

                                                                 Source: www.rfi.fr

Agence de presse GOLFENEWS
Casier numéro 83 (Maison de la presse)
42, rue Atimé, Tokoin-Gbadago, Lomé - Togo.
Tél.: 0022893643812, 004915217480731
Email: redaction@golfenews.info
Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux
Facebook Twitter Youtube
© 2013 - 2022   Golfenews - Tous droits réservés.
Powered by eZONE