×
Accueil Afrique Agriculture Ailleurs sur le web Amerique Asie Chronique Coronavirus Dernieres dépêches Diaspora Diplomatie Education Élection présidentielle de 2020 au Togo En kiosque Environnment Europe Evènement Golfenews auf Deutsch Golfenews in English Humour / Histoires drôles InnovAfrica 2014 Justice LE COIN DES ANGLOPHILES Médias Music-clip vidéo Musique Poème Portrait Présidentielle 2015 au Togo Reportage vidéo Santé Transport
 

 

Buton haut de page
Météo
Samedi 20 Juillet 2024   -   22 : 52 à Lomé
Facebook Twitter Instagram Linkedin Youtube
A propos   |   Contacts   |   Blogs
Pour la Liberté et le Pluralisme
DANS L'ACTU :
Affaire de braqueurs abbatus à Lomé au Togo: le Mmlk veut élucider les faits
31 juillet 2019   -   Par Kouamivi Sossou

Le Mouvement martin lurther king s’est saisi de l’affaire des présumés braqueurs abbatus à Kangnicopé le dimanche 28 juillet 2019. Selon le pasteur Edoh Komi, ‘la mise en scène est grotesque et imaginaire’. Aux dernières nouvelles, le responsable du Mmlk a été convoqué ce mercredi 31 juillet 2019 à la Direction de la police judiciaire (Dpj). Lire les commentaires du Mmlk rendus publics hier :

Mmlk / Présumés braqueurs abbatus à Lomé : Les familles , les riverains et toutes les populations d’AKato-Deme Adandogou rejettent avec véhémence la thèse de la police .

Le Mouvement Martin Luther King après une visite auprès des famille et des riverains des présumés braqueurs Dekpo Mlatawo et SEMEKONAWO Koffi dit cimetière.

L’affaire fait polémique et mérite une attention particulière eu égard aux versions opposées et différentes concernant un unique fait .

Tout est parti du samedi 27 juillet vers 23h où il est annoncé sur les médias officiels et les réseaux sociaux les échanges de tirs entre les présumés braqueurs et les forces de sécurité dans la zone de Kagnikope .

Ces présumés braqueurs ont été abattus selon la version officielle notamment la police qui estime avoir lancé une offensive contre le phénomène de braquages armés qui se multiplient dans notre capitale et ses environs .

Quelques heures après cette opération de charme, des vidéos et des messages vocaux ont envahi les réseaux sociaux indiquant que les présumés ont été interpellés dans leur domicile à Akato Deme et n’ont aucun lien avec l’information donnée par les autorités togolaises.

Quelle confusion dans une affaire aussi sensible et complexe ? Qui dit alors la vérité entre la police et les familles des présumés braqueurs ? Faut il s’en tenir à l’unique version officielle? Est elle seule crédible et authentique ?

Ne pouvant pas laisser perdurer cet imbroglio , le Mouvement Martin Luther King s’est engagé à élucider les faits pour toutes fins utiles . C’est dans cette optique qu’une délégation des familles des victimes s’est entretenue avec le MMLK .

Lors de ces échanges qui se sont déroulés tant au bureau que dans la localité des familles , c’est la consternation et l’indignation auprès de tous . Les familles ,les riverains et les populations ont tour à tour précisé qu’il n’y a aucun doute que les deux présumés ont été froidement abattus pour des raisons qu’ils sont supposés être commanditaires et auteurs .

Aussi, ont ils martelé que Dekpo Mlatawo et Semekonawo Koffi dit cimetière ,ont été interpellés chez eux et par conséquent la mise en scène est grotesque et imaginaire. Ils ont également souligné que la police a emporté avec les victimes la moto de Dekpo immatriculée BE 5901 RT et non celle qui est placée auprès des victimes comme leur servant de moyens de déplacement pour leurs actions .

À différentes étapes des échanges lors de notre démarche, Des larmes et des cris de détresse à n’en point finir maudissant les tenants et les aboutissants de ces lâches tueries ,ont été finalement exécutés à refrain dans le village ce 30 juillet 2019. Personne n’a pu retenir ses larmes face aux lamentations et gémissements de toute la localité.

Tous n’ont ménagé aucun effort pour condamner le caractère criminel et crapuleux de l’acte . Sur toutes les lèvres, l’avenir de Dekpo ,âgé de 25 ans et jeune peintre staffeur et talentueux est brisé par les forces du mal .

À l’allure dont les populations font acte de description des faits avec des témoignages pointus et vivants sur le terrain ,peut on dire que la police a été mal renseignée et qu’adviendrait-il dans ce qu’il convient d’appeler exécution extrajudiciaire?

Cet acte resterait-il impuni pour une énième fois selon les faits allégués par les familles ? Ne seraient ils pas des morts de trop émanant des bavures policières? Vivement que la CNDH s’auto saisisse pour mener davantage la lumière dans sa mission de promouvoir,de protéger et de défendre les droits des citoyens.
MMLK / la voix des sans voix

De retour de la localité de Akato-Deme Adandogou, le 30 juillet 2019

Agence de presse GOLFENEWS
Casier numéro 83 (Maison de la presse)
42, rue Atimé, Tokoin-Gbadago, Lomé - Togo.
Tél.: 0022893643812, 004915217480731
Email: redaction@golfenews.info
Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux
Facebook Twitter Youtube
© 2013 - 2024   Golfenews - Tous droits réservés.
Powered by eZONE