×
Accueil Afrique Agriculture Ailleurs sur le web Amerique Asie Chronique Coronavirus Dernieres dépêches Diaspora Diplomatie Education Élection présidentielle de 2020 au Togo En kiosque Environnment Europe Evènement Golfenews auf Deutsch Golfenews in English Humour / Histoires drôles InnovAfrica 2014 Justice LE COIN DES ANGLOPHILES Médias Music-clip vidéo Musique Poème Portrait Présidentielle 2015 au Togo Reportage vidéo Santé Transport
 

 

Buton haut de page
Météo
Samedi 03 Décembre 2022   -   21 : 48 à Lomé
Facebook Twitter Instagram Linkedin Youtube
A propos   |   Contacts   |   Blogs
Pour la Liberté et le Pluralisme
DANS L'ACTU :
Chronique politique: pied de nez à un ogre
28 janvier 2020   -   Par Kouamivi Sossou

Regardez nos adversaires, ces opposants assoifés qui cherchent à tout prix et par tous les moyens à s’accaparer du pouvoir.

Regardez-les, ils n’ont ni la mâturité ni le cuir suffisamment épais pour prétendre à la haute fonction. Regardez-les ils n’ont aucune vision pour le pays,pas même le sens des responsabilités.

Voyez-les se déchirer comme des gueux dans d’interminables rivalités à perdre de vue l’essentiel. Ces gens là peuvent-ils diriger le pays ? »

À Lomé 2 dans les allées du pouvoir et ce depuis le temps d’Eyadéma l’opposition togolaise est l’objet de ces affirmations belliqueuses et infâmantes. Comme s’il suffisait de dénier aux partisans du changement toute aptitude à gouverner pour expier le suffocant mal-être des habitants et la fièvre des revendications populaires.

Le bashing contre l’opposition sous le fils n’a pas disparu pour autant, même si le personnel politique a quelque peu changé.

Repris à son compte par le prince, cette odieuse méthode de dénigrement a servi les dernières années de doctrine aux mains des diplomates et émissaires du régime dans les chancelleries et dans les centres de décision situés en métropole pour discréditer, marginaliser et banir tout challenger.

Les rivalités exacerbées, le moi ou personne, les peaux de banane et autres bisbilles, ainsi que les manques de conduite de tout temps déplorés au sein de l’opposition togolaise ne sont pas des anecdotes dont il faut dédouaner les protagonistes.

Les veritables raisons de la cacophonie dont seules les populations désabusées et trahies font les frais ont des ramifications avec le régime qui tire les ficelles de la discorde, toujours par le truchement de taupes infiltrés.

À l’orée de la présidentielle du 22 février la donne a sensiblement changé du fait du contexte international, vu que sur le continent la limitation des mandats devient de plus en plus une nécessité incontournable.

L’autre facteur de bouleversement, c’est la présence en lice de Messan Agbéyomé Kodjo dont le profil a bonifié l’offre politique et provoqué une onde de choc dans tous les camps.

Faure Gnassingbé se trouve fortement mis sous pression et les dernières sorties à l’emporte-pièce de son ministre porte-flingue Gilbert Bawara témoigne de l’accès fébrile qui secoue la minorité aux affaires.

Agbélenko Tino Doglo

Agence de presse GOLFENEWS
Casier numéro 83 (Maison de la presse)
42, rue Atimé, Tokoin-Gbadago, Lomé - Togo.
Tél.: 0022893643812, 004915217480731
Email: redaction@golfenews.info
Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux
Facebook Twitter Youtube
© 2013 - 2022   Golfenews - Tous droits réservés.
Powered by eZONE