×
Accueil Afrique Agriculture Ailleurs sur le web Amerique Asie Chronique Coronavirus Dernieres dépêches Diaspora Diplomatie Education Élection présidentielle de 2020 au Togo En kiosque Environnment Europe Evènement Golfenews auf Deutsch Golfenews in English Humour / Histoires drôles InnovAfrica 2014 Justice LE COIN DES ANGLOPHILES Médias Music-clip vidéo Musique Poème Portrait Présidentielle 2015 au Togo Reportage vidéo Santé Transport
 

 

Buton haut de page
Météo
Jeudi 19 Mai 2022   -   05 : 47 à Lomé
Facebook Twitter Instagram Linkedin Youtube
A propos   |   Contacts   |   Blogs
Pour la Liberté et le Pluralisme
DANS L'ACTU :
Démarrage du BAC2 au Togo: le couroux des surveillants d’Attiégou
22 juin 2016   -   Par Kouamivi Sossou

Le Baccalauréat deuxième partie (Bac2) a démarré le lundi 19 juin 2016 au Togo. Mais, ce mercredi a été un peu agité au centre d'écrits d'Attiegou a Lomé. Que s'est il passé? 

Le 3e jour, le mercredi 22 juin, des examens du Bac2 a connu quelques perturbations au centre d'écrit du lycée technique d'Attiégou.

 Les enseignants – surveillants de ce centre ne sont pas autorisés de s'asseoir. Ils doivent, selon la directrice, rester debout durant toutes les épreuves écrites dont les heures de surveillance sont comprises entre 4 et 6 heures. Cette loi ou norme a provoqué le courroux des enseignants.   

Car, ce mercredi, les enseignants ont fait savoir à la directrice du centre leur mécontentement.

"Dans l'après midi de mardi lors de l'épreuve d'Histoire et Géographie, madame Tchassim s'est donnée le plaisir de renvoyer une dizaine de nos collègues surveillants pour le fait qu'ils étaient assis juste un temps soi peu au cours de la surveillance" a confié un enseignant sous l'anonymat à notre reporter avant de s'interroger si "Est-il possible de rester debout pour surveiller durant un examen sans se donner la peine de poser ses fesses juste pour quelques minutes avant de poursuivre la surveillance?". 

Les épreuves de ce mercredi matin ont eu du mal à démarrer à cause du refus des enseignants qui demandent à la directrice d'intégrer les enseignants renvoyés. 

Le calme est enfin revenu après les tractations entre les responsables de la direction des examens et concours, dépêchés dans ce centre pour régler le problème.

 Les candidats ont enfin composé malgré un retard de plus d'une heure comparativement aux autres centres.

 

Agence de presse GOLFENEWS
Casier numéro 83 (Maison de la presse)
42, rue Atimé, Tokoin-Gbadago, Lomé - Togo.
Tél.: 0022893643812, 004915217480731
Email: redaction@golfenews.info
Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux
Facebook Twitter Youtube
© 2013 - 2022   Golfenews - Tous droits réservés.
Powered by eZONE