×
Accueil Afrique Agriculture Ailleurs sur le web Amerique Asie Chronique Coronavirus Dernieres dépêches Diaspora Diplomatie Education Élection présidentielle de 2020 au Togo En kiosque Environnment Europe Evènement Golfenews auf Deutsch Golfenews in English Humour / Histoires drôles InnovAfrica 2014 Justice LE COIN DES ANGLOPHILES Médias Music-clip vidéo Musique Poème Portrait Présidentielle 2015 au Togo Reportage vidéo Santé Transport
 

 

Buton haut de page
Météo
Dimanche 04 Décembre 2022   -   21 : 34 à Lomé
Facebook Twitter Instagram Linkedin Youtube
A propos   |   Contacts   |   Blogs
Pour la Liberté et le Pluralisme
DANS L'ACTU :
EXPROPRIATION DES TERRES DE LA COMMUNAUTE BE : LE TRAVAIL DU COMITE AD HOC PREND FIN EN AVRIL 2014, UN RAPPORT SERA REMIS AU PRESIDENT FAURE
11 mars 2014   -   Par Kouamivi Sossou
Un habitation sur le campus de Lomé

SAM_0575

Suite à un mémorandum remis au chef de l’Etat en 2009, par la communauté Bè, le président de la République,  Faure Gnassingbé, pour apaiser les cœurs meurtris,  a mis sur pied un comité ad hoc pour trouver une solution définitive  aux problèmes de l’expropriation terrien dont les populations  Bè ont été  victimes.

Dépossédées de ses terres, qui étaient leur premier bien, la communauté de Bè traine toujours les séquelles.  Il y a même des anecdotes qui racontent que les enfants ressortissants de Bè ne vont pas à l’école ou ne vont pas loin dans leurs études.   Un septuagénaire donne sa réponse : « Les gens mêmes racontent que nos enfants ne vont pas à l’école, c’est aussi l’une des causes  Nos premiers biens étaient  nos terres ».  

Il a jouté que : « Nous n’avons plus rien, même ceux qui sont chassés sur leurs terres ne sont pas relogés. Nous  n’arrivons plus à payer la scolarité de nos enfants. », déclare un septuagénaire de la communauté Bè.

Les terrains confisqués

 Par exemple,   l’université de Lomé est une parcelle confisquée par le gouvernement ( confère photo, une habitation sur le campus universitaire  de Lomé), mais les habitants propriétaires terriens ne sont pas relogés ni  dédommagés.  Pour ceux  qui ne le savent pas, la  résidence du Benin ou caisse, la cité Oua l’aéroport Gnassingbé Eyadema, le port autonome de Lomé sont des terrains qui appartiennent aux populations de Bè.

Pour plus de précision, à l’université de Lomé, certains autochtones ont toujours leurs habitations ne sachant pas où déposer leurs valises.

Les populations de Bè ont décidé de réclamer leur droit et parlent désormais d’une seule voix. Saisi officiellement par la communauté Bè, Faure Gnassingbé a décidé de mettre fin à cette injustice qui ne dit pas son nom. Il a mis sur pied un comité ad hoc pour plancher sur ce problème.

Le travail du comité

Le comité ad hoc  fait un travail sans relâche depuis son  installation. Il a son siège dans la résidence du Benin communément appelé Caisse.   Les fruits du travail de la commission sont visibles depuis quelques semaines. Dans le mois de février, le comité ad hoc a visité les parcelles de Bè Klikamé, de l’université de Lomé.  La semaine dernière, précisément le mardi 4 mars 2014, le comité ad hoc a effectué une visite sur les hectares de Lomé  2 confisqués. Le mardi 11 mars 2014, il a visité le port autonome de Lomé (les terrains sur lequel le gouvernement a construit le port).

La mission du comité ad hoc prend fin en avril 2014 avec la remise d’un rapport au chef de l’Etat, Faure Ggnassingbé. Vivement que cette fois ci, une solution définitive, non pas du rafistolage, soit trouver à ce problème pour permettre à la communauté Bè de pousser un ouf de soulagement et de vivre paisiblement.

Le comité  ad hoc est composé de 7 membres de l’association Bè notre communauté (Bnc), des représentants du ministère de l’économie, de la sécurité, de l’urbanisme, de l’aménagement du territoire, de la décentralisation, des transports,  du développement à la base,  de l’université de Lomé,  du cadastre, du Port autonome de Lomé, de l’Etat major, 3 chefs canton de Bè et de l’aéroport Gnassingbé Eyadema.

Agence de presse GOLFENEWS
Casier numéro 83 (Maison de la presse)
42, rue Atimé, Tokoin-Gbadago, Lomé - Togo.
Tél.: 0022893643812, 004915217480731
Email: redaction@golfenews.info
Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux
Facebook Twitter Youtube
© 2013 - 2022   Golfenews - Tous droits réservés.
Powered by eZONE