×
Accueil Afrique Agriculture Ailleurs sur le web Amerique Asie Chronique Coronavirus Dernieres dépêches Diaspora Diplomatie Education Élection présidentielle de 2020 au Togo En kiosque Environnment Europe Evènement Golfenews auf Deutsch Golfenews in English Humour / Histoires drôles InnovAfrica 2014 Justice LE COIN DES ANGLOPHILES Médias Music-clip vidéo Musique Poème Portrait Présidentielle 2015 au Togo Reportage vidéo Santé Transport
 

 

Buton haut de page
Météo
Mercredi 29 Juin 2022   -   06 : 27 à Lomé
Facebook Twitter Instagram Linkedin Youtube
A propos   |   Contacts   |   Blogs
Pour la Liberté et le Pluralisme
DANS L'ACTU :
Gerry Taama : « Nous avons tendance à vilipender l’armée et ils se recroquevillent aux côtés du pouvoir en place »
13 juillet 2014   -   Par Kouamivi Sossou

news

Entre l’armée togolaise et les opposants du régime de  Faure Gnassingbé, la confiance doit renaitre au cas où cette dernière prenait le pouvoir en 2015.  Pour faciliter cette cohésion, Gerry Taama  propose de démystifier l’image des militaires.  

Le pouvoir togolais a été longtemps accusé de privilégier certaines préfectures au détriment d’autres, au cours des recrutements des forces de sécurité et de l’ordre.

Gerry Taama, un ancien militaire a été reçu sur la radio Nana fm au cours de l’émission 12-13 ce dimanche 13 juillet 2014 pour éclairer l’opinion publique sur l’image de la grande muette au Togo.  

A la question de savoir comment se fait le recrutement des forces de sécurité et de l'ordre ,au Togo, le président du Nouvel engagement togolais (Net) a déclaré que depuis 1980, un système de quota a été instauré par les autorités en place.

  « Depuis les années 80, on a mis en place un système de recrutement de quota avec deux exceptions, 4 jours de recrutement à Lomé et à Kara. Alors que Lomé est plus grande  que Kara ».

Poursuit-il, « Cette règle n’a pas marché, parce qu’à la fin du recrutement on se rend compte que c’est la même population du Nord Togo  qui sont majoritaire ».

La réconciliation armée nation, initiée par feu président Gnassingbé Eyadema, à son vivant, était destinée à renouer la confiance entre la grande muette et la population, après la conférence nationale souveraine, eu égard au passé.

Entre les opposants et la grande muette, Gerry Taama souhaite une bonne relation. « Nous avons tendance à vilipender l’armée et ils se recroquevillent aux côtés du pouvoir en place. Si demain nous prenons le pouvoir, on ne va pas dissoudre l’armée » a-t-il ajouté.

 

Agence de presse GOLFENEWS
Casier numéro 83 (Maison de la presse)
42, rue Atimé, Tokoin-Gbadago, Lomé - Togo.
Tél.: 0022893643812, 004915217480731
Email: redaction@golfenews.info
Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux
Facebook Twitter Youtube
© 2013 - 2022   Golfenews - Tous droits réservés.
Powered by eZONE