×
Accueil Afrique Agriculture Ailleurs sur le web Amerique Asie Chronique Coronavirus Dernieres dépêches Diaspora Diplomatie Education Élection présidentielle de 2020 au Togo En kiosque Environnment Europe Evènement Golfenews auf Deutsch Golfenews in English Humour / Histoires drôles InnovAfrica 2014 Justice LE COIN DES ANGLOPHILES Médias Music-clip vidéo Musique Poème Portrait Présidentielle 2015 au Togo Reportage vidéo Santé Transport
 

 

Buton haut de page
Météo
Jeudi 06 Octobre 2022   -   16 : 14 à Lomé
Facebook Twitter Instagram Linkedin Youtube
A propos   |   Contacts   |   Blogs
Pour la Liberté et le Pluralisme
DANS L'ACTU :
La route reconnait les marcheurs
04 novembre 2014   -   Par Kouamivi Sossou

Jean Pierre Fabre a été désigné le vendredi 31 octobre  2014  comme le candidat unique de 8 formations politiques pour la présidentielle de  2015.

 Deux partis politiques présents à l’Assemble nationale ne trouvent pas  Jean Pierre Fabre comme étant  l’homme de la situation. Ce qui a joué à l’avantage du fils des lacs, c’est la contestation du pouvoir de Faure Gnassingbe. Au lendemain de l’élection présidentielle de 2010, Jean Pierre a contesté la victoire de Faure Gnassingbe.

Le dauphin de Gilchrist Olympio et ses lieutenants ont initié des marches hebdomadaires pour contester le pouvoir du successeur du général Gnassingbe Eyadema.

Les marches du parti de l’Anc ont été fructueuses pour Jean Pierre Fabre qui se positionne comme la deuxième force politique du Togo, après les législatives de 2013.  Naturellement, il est le chef de l’opposition. C’est ce qui a joué en sa faveur au cours du conclave.

Mais, Jean Pierre Fabre au sein de l’opposition togolaise a fait des mécontents. Si la politique est différente de l’éthique, l’Anc a fini par écarte son allier directe, le parti politique Addi.

Pour se venger, Addi se rallie au Comité d’action pour le renouveau-Car- pour exiger les reformes avant la désignation du candidat unique.

Si le candidat unique de l’opposition compte aller loin, il doit ratisser large en discutant avec ces deux partis politique, pas les moindre. D’autres par contre, comme le politologue Comi Toulabor,  trouve que Jean Pierre Fabre est le candidat de l’Unir. Que veut-il insinuer ?

Le Car et Addi vont se faire prendre à leur propre piège si  le parti au pouvoir ne tire pas les leçons de ce qui s’est passé au Burkina Faso en organisant les reformes.

Au cas contraire,  si les reformes ne sont pas faits, Faure Gnassingbe sera encore réélu en 2015 et le même scenario pourrait se  reproduire : élection-contestation-répression-dialogue.

Les marches de l’Anc, même si elles n’ont pas réussi à faire partir Faure Gnassingbe du pouvoir, ont   au moins permis à Jean Pierre Fabre de devenir le chef de file de l’opposition avec ses 29 députés.

Agence de presse GOLFENEWS
Casier numéro 83 (Maison de la presse)
42, rue Atimé, Tokoin-Gbadago, Lomé - Togo.
Tél.: 0022893643812, 004915217480731
Email: redaction@golfenews.info
Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux
Facebook Twitter Youtube
© 2013 - 2022   Golfenews - Tous droits réservés.
Powered by eZONE