×
Accueil Afrique Agriculture Ailleurs sur le web Amerique Asie Chronique Coronavirus Dernieres dépêches Diaspora Diplomatie Education Élection présidentielle de 2020 au Togo En kiosque Environnment Europe Evènement Golfenews auf Deutsch Golfenews in English Humour / Histoires drôles InnovAfrica 2014 Justice LE COIN DES ANGLOPHILES Médias Music-clip vidéo Musique Poème Portrait Présidentielle 2015 au Togo Reportage vidéo Santé Transport
 

 

Buton haut de page
Météo
Jeudi 19 Mai 2022   -   04 : 57 à Lomé
Facebook Twitter Instagram Linkedin Youtube
A propos   |   Contacts   |   Blogs
Pour la Liberté et le Pluralisme
DANS L'ACTU :
Les cris de detresse du SYNLITOP
02 septembre 2015   -   Par Kouamivi Sossou


Le Syndicat Libres des Transitaires et des Operateurs Economiques du Togo(SYNLITOPE) a organisé à la division de la douane du port Autonome de Lomé une manifestation pour reclamer le port de badge, le départ de SEGUCE, le pont bascule et de la pesée liés au tonnage et contre l’instauration de la valeur du BESC très élevée.


Ce 1er septembre 2015 marque une ère importante dans l’histoire des transitaires au port Autonome de Lo. Ils ont organise un sit pour trouver une solution a leurs problèmes. Les transitaires protestent contre le port de badge à la navigation de la division de la douane de Lomé Port, dont le coût est de 50 000 FCFA renouvelable en 6 mois et le renvoi des transitaires non agrées qui sont des dizaines de milliers. Pour ces derniers, " cest un coup suicidaire que l’Office Togolais des Recettes (OTR) administre à la jeunesse et à ces pères de famille".
Selons les protestataires, la creation de la Société d’Exploitation du Guichet Unique pour le Commerce Extérieur(SEGUCE) qui devrait aleger les peines des transitaires retarde le travail dans le système et remplisse la poche de certains responsables.
Ainsi, face a ce constat, le SYNLITOPE demande le départ définitif de la dite société, qui bientôt un an n’a pas vu son efficacité sur le terrain.
Dans la foulee, le problème du pont bascule et de la pesée liés au tonnage de la charge à l’essieu a considérablement chassé les hommes d’affaires des pays de l’hinterland vers les ports voisins à cause de l’intransigeance de l’application de l’article 14 de l’UEMOA.
Aussi, pour les membres du syndicat, l’instauration de la valeur du bordereau Electronique Suivi de Cargaison(BESC) "est élevée et confiée à la société ANTASER-AFRIQUE n’est qu’un outil pour affamer d’avantage la population dont le pouvoir d’achat est très faible", souligne le porte-parole de SYNLIPE , Patrick Sizing.

Agence de presse GOLFENEWS
Casier numéro 83 (Maison de la presse)
42, rue Atimé, Tokoin-Gbadago, Lomé - Togo.
Tél.: 0022893643812, 004915217480731
Email: redaction@golfenews.info
Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux
Facebook Twitter Youtube
© 2013 - 2022   Golfenews - Tous droits réservés.
Powered by eZONE