×
Accueil Afrique Agriculture Ailleurs sur le web Amerique Asie Chronique Coronavirus Dernieres dépêches Diaspora Diplomatie Education Élection présidentielle de 2020 au Togo En kiosque Environnment Europe Evènement Golfenews auf Deutsch Golfenews in English Humour / Histoires drôles InnovAfrica 2014 Justice LE COIN DES ANGLOPHILES Médias Music-clip vidéo Musique Poème Portrait Présidentielle 2015 au Togo Reportage vidéo Santé Transport
 

 

Buton haut de page
Météo
Samedi 28 Mai 2022   -   03 : 57 à Lomé
Facebook Twitter Instagram Linkedin Youtube
A propos   |   Contacts   |   Blogs
Pour la Liberté et le Pluralisme
DANS L'ACTU :
LES FILLES DU CM2 SONT LA CHASSE GARDEE DU DIRECTEUR
27 février 2014   -   Par Kouamivi Sossou

 Les jeunes garçons et filles vont relever un nouveau défi, celui de réussir à la fin  de l’année scolaire 2013- 2014.  Du coté de certaines filles, l’une des pesanteurs qui les empêchent   de finir l’année scolaire reste les grossesses précoces.

pedophilie1

La présidente du comité de la scolarisation de la jeune fille au Togo,  ancienne ministre de la santé, Suzanne Aho,  a fait des tournées dans certaines écoles  du Togo ( à Kara, à Agbandi etc..) et tire la sonnette d’alarme.  

  « 13 jeunes filles sont  enceintes dans une école. Pour la plupart se sont des jeunes filles qui sont des mineurs. Donc, elles n’ont pas finir de grandir, mais elles sont des mères ». 

a-t-elle constaté. 

C’est pour  mettre fin à ces fléaux que le gouvernement et certaines organisations non gouvernementales se battent pour enrayer ce fléau.  Mais, le phénomène ne recule pas. « Nous avons vu aussi dans un autre village que les filles de la classe de Cm2  constituent  une chasse gardée pour le directeur de l’établissement. On se demande qu’est ce qu’il faut faire pour faire la promotion de la scolarisation de la jeune fille pour que demain qu’il ait cette équité de genre » a –t-elle déclaré.

Elle a poursuivi que : « On a vu  qu’une gamine de 12 ans a été abusée non seulement par le directeur de l’école, mais aussi par les enseignants. Et cet enfant aujourd’hui est soutenu par  une Ong des religieuses. On a réfléchit, mais il faut que la jeune fille elle-même prenne aussi conscience qu’elle veut arriver ».

Beaucoup reste encore à faire pour conscientiser les jeunes filles à se battre pour réussir leur avenir. Car, rien   ne sera fait si les jeunes filles ne prennent pas aussi conscience de leur devenir.  

Aussi, des dispositions  doivent ils  être prises par le gouvernement  pour punir  les enseignants qui détruisent l’avenir de certaines filles mineures.

 

 

Agence de presse GOLFENEWS
Casier numéro 83 (Maison de la presse)
42, rue Atimé, Tokoin-Gbadago, Lomé - Togo.
Tél.: 0022893643812, 004915217480731
Email: redaction@golfenews.info
Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux
Facebook Twitter Youtube
© 2013 - 2022   Golfenews - Tous droits réservés.
Powered by eZONE