×
Accueil Afrique Agriculture Ailleurs sur le web Amerique Asie Chronique Coronavirus Dernieres dépêches Diaspora Diplomatie Education Élection présidentielle de 2020 au Togo En kiosque Environnment Europe Evènement Golfenews auf Deutsch Golfenews in English Humour / Histoires drôles InnovAfrica 2014 Justice LE COIN DES ANGLOPHILES Médias Music-clip vidéo Musique Poème Portrait Présidentielle 2015 au Togo Reportage vidéo Santé Transport
 

 

Buton haut de page
Météo
Mercredi 07 Décembre 2022   -   16 : 01 à Lomé
Facebook Twitter Instagram Linkedin Youtube
A propos   |   Contacts   |   Blogs
Pour la Liberté et le Pluralisme
DANS L'ACTU :
Les jeunes du quartier de Cacaveli brisent le silence : Un sit-in pour soutenir le ministre Pascal Bodjona
07 août 2014   -   Par Kouamivi Sossou

bo

C’est dans les moments difficiles qu’on reconnait ses vrais amis, c’est l’adage qui sou tend l’action des jeunes du quartier de Cacavéli   vis-à-vis du  ministre Pascal Bodjona ce jeudi 7 aout 2014 à Lomé.

En effet, les jeunes du quartier de Cacaveli  ont décidé de briser le silence ce jeudi 7 aout pour montrer leur solidarité  à l’un de leur voisin du quartier, l’ancien ministre de l’administration territoriale, M. Pascal Bodjona. Ils ont organisé un sit-in devant le domicile de ce dernier pour lui montrer leur soutient et solidarité dans l’affaire dite  ‘’escroquerie internationale’’. Sous la pluie, ils ont denoncé ''l'instrumentalisation de la justice togolaise'' et compte mener d'autres actions dans les jours à venir. Luc Aabki, au nom de Pascal Bodjona,  a remercié le fan club.

En effet, le 24 juillet 2014, la justice togolaise a débouté le ministre Pascal Bodjona au grand étonnement de son conseil dans  l’affaire dite d’escroquerie internationale. Les juges ont rejeté le pouvoir en cassation de ce dernier.

Le sit-in devant la maison du ministre Pascal Bojdona

Pour soutenir l’ancien ministre de l’administration territoriale,  dans ces moments difficiles, le groupe dénommé ‘’ fan club Pascal Bodjona’’ a organisé un sit-in devant son domicile à Kakavéli.  Le président du fan club Pascal Bodjona, M. Maxi Damtaré a déclaré que  « Les jeunes du quartier de Cacavéli  ont décidé d’organiser ce sit-in devant le domicile du ministre Bodjona. Nous sommes venus en appuis à cet évènement pour démontrer notre soutient au ministre Bodjona ».

A la question de savoir quel est le but ce sit-in,  Il a répondu  que « Vous-mêmes vous savez de quoi est victime le ministre Bodjona. Il y a une affaire qui traine devant la justice dont ses droits sont violés, c’est l’occasion pour nous de lui manifester notre soutient, pour lui dire qu’il n’est pas seul. Car c’est une affaire qui concerne tout le monde. Quel qu’en soit ton bord politique, la question de droit de l’homme intéresse tout le monde. Aujourd’hui vous aussi votre droit peut être violé, si vous n’avez personne pour faire cesser ça, ce n’est pas bon ça va continuer de génération en génération. Il faut vraiment que tous les Togolais se soudent comme un seul homme pour que les violations dont le ministre Bojdona, dont nous sommes ses fans,  est victime cessent ».

Bodjona devant la Cour de Justice de la Cédéao

Ne pouvant plus compter sur la justice togolaise, le ministre Pascal Bojdona compte porter l’affaire  devant la Cour de justice de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’ouest. Après celles des députés de l’Alliance nationale pour le changement (Anc), volet torture du dossier Kpatcha Gnassingbé, violation des droits de Bertin Agba, la cour d’Abuja va, dans les tout prochain jours   plancher sur  le cas  Bodjona.    

Au cours de sa conférence de presse, tenue le  23 juin dernier à l’hôtel Eda-Oba, l’ancien ministre a effleuré le sujet. Pour  Pascal Bodjona, cité sur le site du journal liberté.tg,  répondant à une question des journalistes, au cours de sa sortie médiatique : «…Nous avions les possibilités internes et externes. Oui, j’en étais conscient, mais les vertus de sagesse, de modération, de responsabilité que j’ai eue à occuper dans l’appareil de l’Etat m’avaient amené à garder le calme, mais pas le mutisme, pas la résignation. Le calme, pensant que la raison et le droit s’empareraient à un moment donné de mes accusateurs, mais je vois que je me fais d’illusion (…) Solennellement je demande à mon collectif, au collectif de tous mes avocats, d’accomplir à partir de ce jour du 23 juin, toutes les diligences urgentes et nécessaires en vue de la saisine de la Cour de justice de la Cédéao aux fins de constatation des violations plus que nombreuses de mes droits fondamentaux et aux fins de ses sanctions ».

En allant à Abuja, Pascal Bojdona compte sur l’intégrité de ses juges,  pour trouver une fois  de bon,  une issue favorable à cette affaire qui date depuis 2012.

 

 

 

Agence de presse GOLFENEWS
Casier numéro 83 (Maison de la presse)
42, rue Atimé, Tokoin-Gbadago, Lomé - Togo.
Tél.: 0022893643812, 004915217480731
Email: redaction@golfenews.info
Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux
Facebook Twitter Youtube
© 2013 - 2022   Golfenews - Tous droits réservés.
Powered by eZONE