×
Accueil Afrique Agriculture Ailleurs sur le web Amerique Asie Chronique Coronavirus Dernieres dépêches Diaspora Diplomatie Education Élection présidentielle de 2020 au Togo En kiosque Environnment Europe Evènement Golfenews auf Deutsch Golfenews in English Humour / Histoires drôles InnovAfrica 2014 Justice LE COIN DES ANGLOPHILES Médias Music-clip vidéo Musique Poème Portrait Présidentielle 2015 au Togo Reportage vidéo Santé Transport
 

 

Buton haut de page
Météo
Jeudi 06 Octobre 2022   -   17 : 29 à Lomé
Facebook Twitter Instagram Linkedin Youtube
A propos   |   Contacts   |   Blogs
Pour la Liberté et le Pluralisme
DANS L'ACTU :
LES JEUNES FRAUDEURS DE LA REPUBLIQUE
24 février 2014   -   Par Kouamivi Sossou

Un évènement  très important s’est passé le vendredi 21 février 2014 au Togo. Annulée une élection  n’est pas une habitude sur la terre de nos aïeux. Si la ministre du développement à la base  a tapé du poing sur la table, c’est parce qu’il y a anguille sous roche.

C’est déplorable si dans un pays, l’instance qui s’occupe de la jeunesse copie maladroitement les mauvaises habitudes.   Les jeunes constituent la relève de demain ; leur éducation est très importante pour prendre la relève. Qui et qui ont fraudé ?  Car il ne suffit pas seulement de dissoudre le nouveau bureau du Sociologue  Gartrièb Kolani. Quels sont ceux qui ont  dirigé cette élection ?

La sanction de la ministre Victoire Dogbé doit aller loin, plus loin  pour éviter que de tel comportement ‘’ précambrien’’ ne se reproduise dans l’avenir.

Il faut également punir les tenants et aboutissants de cette mascarade. Un jeune qui va chez un marabout, parce qu’il veut être à la tête d’une instance de jeune, une institution ou organisation,  est en avance sur  son âge et  c’est grave. Steve Jobs n’a pas été un paresseux, il n’a pas consulté un marabout   avant de  fabriquer  le premier APPLE.

Il est  vrai qu’il faut sanctionner les jeunes fraudeurs, mais un autre exercice  est de mettre les gardes fous pour que ça ne se reproduise plus. Dans les conditions normales, après la dissolution du bureau du Conseil national de la jeunesse (Cnj), l’ancien président devrait en principe faire une sortie médiatique pour situer les responsabilités. Quelle garantie vous donnez à la jeunesse togolaise pour que la prochaine élection ‘’ ne sorte plus  de son cadre’’ ? Le Togo n’a pas besoin de jeunes fraudeurs, mais de jeunes développeurs.

Agence de presse GOLFENEWS
Casier numéro 83 (Maison de la presse)
42, rue Atimé, Tokoin-Gbadago, Lomé - Togo.
Tél.: 0022893643812, 004915217480731
Email: redaction@golfenews.info
Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux
Facebook Twitter Youtube
© 2013 - 2022   Golfenews - Tous droits réservés.
Powered by eZONE