×
Accueil Afrique Agriculture Ailleurs sur le web Amerique Asie Chronique Coronavirus Dernieres dépêches Diaspora Diplomatie Education Élection présidentielle de 2020 au Togo En kiosque Environnment Europe Evènement Golfenews auf Deutsch Golfenews in English Humour / Histoires drôles InnovAfrica 2014 Justice LE COIN DES ANGLOPHILES Médias Music-clip vidéo Musique Poème Portrait Présidentielle 2015 au Togo Reportage vidéo Santé Transport
 

 

Buton haut de page
Météo
Dimanche 22 Mai 2022   -   03 : 55 à Lomé
Facebook Twitter Instagram Linkedin Youtube
A propos   |   Contacts   |   Blogs
Pour la Liberté et le Pluralisme
DANS L'ACTU :
Les résultats sur l’inégalité de santé nutritionnelle et un dialogue sur les grossesses précoces divulgués
31 juillet 2014   -   Par Kouamivi Sossou

Une étude sur l’analyse des inégalités de santé nutritionnelle des enfants au Togo et un dialogue sur le phénomène des grossesses en milieu scolaire ont  été présentés ont regroupé les acteurs,  enseignants chercheurs, membres du Caderdt et étudiants le  mercredi 30 juillet 2014 à Lomé.

En effet, malgré  les résultats des  études sur les inégalités de santé nutritionnelles  des organisations internationales, les indices d’évaluation  de l’état nutritionnel des enfants ne s’améliorent guères.

Au Togo, l’absence  ou l’inadéquation des indicateurs de mesures individuelles de santé chez les adultes  et la malnutrition ont motivé les chercheurs  Kodjo Abalo, Yele Batana et Ablamba Johnson ont  réalisé une étude sur ‘’l’analyse des inégalités de santé nutritionnelles des enfants au Togo en 2011

Les résultats de l’étude  ont montré qu’il existe un lien positif entre le niveau d’instruction des mères et le statut nutritionnel des enfants, l’âge des enfants des enfants est lié au retard des croissances, la santé nutritionnelle des enfants est positivement corrélé à l’indice de richesse des ménages etc…

Le dialogue sur les grossesses précoces

Le dialogue sur le phénomène des grossesses en milieu scolaire a mobilisé les acteurs de l’éducation, les étudiants, la ministre de l’action sociale et membre du Caderdt.

Le Directeur exécutif du Caderdt, Amadou Akilou a rappelé que l’éducation des filles est nécessaire pour réduire la pauvreté. Mais,  il  a précisé que la plupart des filles abandonnent les bancs de l’école à cause des grossesses précoces. Comme exemple, il a appuyé que : « De 2009 à 2012, le nombre total des grossesses est estimé à 5343 ».

La ministre de l’action sociale, Dede Ahoefa a, au cours de son discours, présenté l’état du phénomène au Togo. « L’avenir de tous nos enfants, de nos filles est une priorité du gouvernement (…) », a-t-elle souligné. Mais, elle a déploré que certaines écolières quittent les bancs de l’école à cause des grossesses précoces.

La ministre de l’action sociale a ensuite montré la volonté du gouvernement a lutté contre le phénomène qui réduit les chances de réussite des filles à l’école. 

Le dialogue a pris fin avec des séances de questions, réponses et  suivis des recommandations.

Rappelons que la publication de l' étude sur l'inégalité de la santé  nutitionnelle  des enfants et le dialogue sur la grosesse précoce des filles ont  eu lieu  grâce à l'appuis  du Caderdt.

Agence de presse GOLFENEWS
Casier numéro 83 (Maison de la presse)
42, rue Atimé, Tokoin-Gbadago, Lomé - Togo.
Tél.: 0022893643812, 004915217480731
Email: redaction@golfenews.info
Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux
Facebook Twitter Youtube
© 2013 - 2022   Golfenews - Tous droits réservés.
Powered by eZONE