×
Accueil Afrique Agriculture Ailleurs sur le web Amerique Asie Chronique Coronavirus Dernieres dépêches Diaspora Diplomatie Education Élection présidentielle de 2020 au Togo En kiosque Environnment Europe Evènement Golfenews auf Deutsch Golfenews in English Humour / Histoires drôles InnovAfrica 2014 Justice LE COIN DES ANGLOPHILES Médias Music-clip vidéo Musique Poème Portrait Présidentielle 2015 au Togo Reportage vidéo Santé Transport
 

 

Buton haut de page
Météo
Mardi 17 Mai 2022   -   01 : 38 à Lomé
Facebook Twitter Instagram Linkedin Youtube
A propos   |   Contacts   |   Blogs
Pour la Liberté et le Pluralisme
DANS L'ACTU :
MORT D’HELENE KOEDEDJRO : AGBEANON TOHOUNDO CONDAMNE A 12 ANS DE RECLUSION CRIMINELLE
07 juin 2014   -   Par Kouamivi Sossou

SAM_1936

 Agbéanon Tohoundo  est poursuivi devant la Cour d’assise de Lomé  pour avoir  volontairement commis un homicide sur la  nommée Helène Kodedjro. Ce  dernier, devant la cour,   a été reconnu coupable des faits et est condamné à 12 ans de réclusion criminelle.
 

Le 13 octobre 2004, au village de Klotsomé, dans la Préfecture de Haho,  situé  sur le tronçon Notsè-Tohoun, aux environs de 18 heures, la nommée Hélène  Kodedjro  avait quitté le quartier Tohouivié pour aller puiser de l’eau sous l’ancien pont de Tohouivié. 

Quelques minutes  après son départ, elle fut suivie par sa belle-sœur Bébé  Danhoussou. A quelques encablures du marigot, celle-ci a  entendu des cris de détresse d’une personne qui se battait dans l’eau.  Sur les lieux,  au marigot, elle retrouva la bassine et les sandalettes de sa belle-sœur flottant sur l’eau alors que celle-ci était maintenue enfoncée dans l’eau par le nommé Agbéanon Tohoundo.

L’agresseur   ayant senti la présence de dame  Bébé Danhoussou  lâcha précipitamment sa victime et se mit à la pourchasser. Prenant ses jambes à ses cous, le témoin se sauva  en criant au secours jusqu’à la rencontre des premiers passants où l’agresseur prit la fuite.   Avec les passants, Bébé Danhoussou,   ils se sont rendus sur le lieu du crime. Ils ont trouvé   la victime morte dans l’eau. L’accusé, qui habite  le  quartier Dokouihoué sis à l’autre rive du marigot, disparu du village et fut recherché vainement. Il a été retrouvé  le lendemain du crime   et arrêté à Asrama puis conduit au poste de Gendarmerie de cette localité.
Interpellé d’abord verbalement par les agents enquêteurs, le nommé  Agbéanon Tohoundo reconnut le cri avant de se rétracter lors de l’interrogatoire au cours duquel il a nié les faits de meurtre dont il était accusé en précisant qu’il a voulu fuir vers le Bénin pour échapper au lynchage de la population qui le soupçonnait d’être l’auteur du crime.
Agbéanon Tohoundo   a été accusé de meurtre et fut mis en prison en novembre 2004.

Devant la Cour, l’accusé  nie  les faits en absence de  la partie civile. Tan disque le ministère public, dispose des indices concordants en charge de Agbéanon Tohoundo.

L’avocat général, Kokouvi Mawunou, a déclaré que : « L’accusé fait des déclarations contradictoires tout le long de l’instruction. La victime est sortie de sa maison vers 18 heures et a laissé un enfant de 3 ans (…). Cet enfant es sevré aujourd’hui de l’amour maternelle ».

Quant à l’avocat de la défense, Me Ekoue Ayayi, il a demandé à la Cour de s’assurer vraiment que c’est son client qui est l’auteur du crime, parce que le doute profite à l’accusé.

La cour présidée par le conseiller Kouevidjen, après délibération, a reconnu Agbéanon Tohoundo  coupable et l’a  condamné à 12 ans de réclusion criminelle.

 

Agence de presse GOLFENEWS
Casier numéro 83 (Maison de la presse)
42, rue Atimé, Tokoin-Gbadago, Lomé - Togo.
Tél.: 0022893643812, 004915217480731
Email: redaction@golfenews.info
Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux
Facebook Twitter Youtube
© 2013 - 2022   Golfenews - Tous droits réservés.
Powered by eZONE