×
Accueil Afrique Agriculture Ailleurs sur le web Amerique Asie Chronique Coronavirus Dernieres dépêches Diaspora Diplomatie Education Élection présidentielle de 2020 au Togo En kiosque Environnment Europe Evènement Golfenews auf Deutsch Golfenews in English Humour / Histoires drôles InnovAfrica 2014 Justice LE COIN DES ANGLOPHILES Médias Music-clip vidéo Musique Poème Portrait Présidentielle 2015 au Togo Reportage vidéo Santé Transport
 

 

Buton haut de page
Météo
Lundi 23 Mai 2022   -   17 : 13 à Lomé
Facebook Twitter Instagram Linkedin Youtube
A propos   |   Contacts   |   Blogs
Pour la Liberté et le Pluralisme
DANS L'ACTU :
NIGERIA: NOUVEL ENLEVEMENT DE FEMMES AU NORD-EST DU PAYS
11 juin 2014   -   Par Kouamivi Sossou

Nouveau rapt dans le nord-est du Nigeria. Samedi 7 juin, des hommes soupçonnés d'appartenir à Boko Haram ont kidnappé entre vingt et quarante femmes, des épouses d'éleveurs peuls qui affirment qu'une rançon a été demandée. Un nouvel enlèvement qui s’est déroulé à huit kilomètres de Chibok, la ville où plus de deux cents lycéennes avaient été kidnappées, il y a bientôt deux mois.

C'est un membre des milices civiles qui a signalé le kidnapping de samedi. D'après des témoignages recueillis par l'AFP sur place, ce type d'enlèvements est fréquent dans cette localité, située à moins de dix kilomètres de Chibok.

Les éleveurs peuls, par crainte de représailles, n'alertent pas les autorités. Ils s'acquittent à chaque fois de la rançon exigée par les insurgés, le plus souvent des vaches, c'est ce qu'a indiqué un membre de l'association Macban qui fédère les organisations d'éleveurs peuls. L'enlèvement, selon des témoins, a visé des femmes âgées entre quinze et trente ans. Elles ont été capturées à la mi-journée alors que leurs époux faisaient paître leur bétail dans la brousse.

« Un pays sans gouvernement »

Pour l'opposition, cet enlèvement à proximité de Chibok, où les lycéennes ont été enlevées il y a deux mois, vient confirmer l'incompétence des forces armées nigérianes. « Le fait que Boko Haram ait pu conduire un nouvel enlèvement sur la zone de Chibok montre que l'armée n'a tiré aucun enseignement des derniers incidents », a déploré Lai Mohammed, le porte-parole de l'APC, (All Progressives Congress).

Ce dernier enlèvement, selon le porte-parole de la principale plateforme de l'opposition du Nigeria, est « insupportable et embarrassant, Boko Haram, en agissant selon les mêmes méthodes et sur les mêmes lieux, nargue le gouvernement, en lui disant, vous ne pouvez pas nous attraper, et donne du Nigeria l'image d'un pays qui n'a plus de gouvernement en place ».

                                            Source: www.rfi.fr

Agence de presse GOLFENEWS
Casier numéro 83 (Maison de la presse)
42, rue Atimé, Tokoin-Gbadago, Lomé - Togo.
Tél.: 0022893643812, 004915217480731
Email: redaction@golfenews.info
Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux
Facebook Twitter Youtube
© 2013 - 2022   Golfenews - Tous droits réservés.
Powered by eZONE