×
Accueil Afrique Agriculture Ailleurs sur le web Amerique Asie Chronique Coronavirus Dernieres dépêches Diaspora Diplomatie Education Élection présidentielle de 2020 au Togo En kiosque Environnment Europe Evènement Golfenews auf Deutsch Golfenews in English Humour / Histoires drôles InnovAfrica 2014 Justice LE COIN DES ANGLOPHILES Médias Music-clip vidéo Musique Poème Portrait Présidentielle 2015 au Togo Reportage vidéo Santé Transport
 

 

Buton haut de page
Météo
Vendredi 02 Décembre 2022   -   06 : 51 à Lomé
Facebook Twitter Instagram Linkedin Youtube
A propos   |   Contacts   |   Blogs
Pour la Liberté et le Pluralisme
DANS L'ACTU :
Réformes institutionnelles et constitutionnelles au Togo : Les hommes de Dieu tapent du poing sur la table
02 octobre 2014   -   Par Kouamivi Sossou

Les hommes de Dieu, réunis le 1 octobre 2014,   demandent  à la classe politique togolaise  de relancer le processus des réformes institutionnelles et constitutionnelles. En faveur d’une nouvelle  dialogue, les pasteurs demandent  aux hommes politiques, pouvoir et opposition, de trouver une issu   plus positive concernant l’avancée démocratique du Togo. Le conseil  exhorte les fils et filles à  faire preuve de l’amour de la patrie pour que la prochaine élection se passe dans le calme. Il  invite enfin  les croyants à s’unir pour prier pour la terre de nos aïeux.

Pour l’amour de la Patrie

Appel de l’Eglise Catholique au Togo, de l’Eglise Evangélique Presbytérienne du Togo et de      l’Eglise Méthodiste du Togo 

à une relance du processus des réformes institutionnelles et constitutionnelles

C’est avec grand étonnement et profonde déception que la Conférence des Evêques du Togo, le Bureau Exécutif de l’Eglise Evangélique Presbytérienne du Togo et le Comité Exécutif de l’Eglise Méthodiste du Togo ont appris, le 30 juin 2014, le rejet par l’Assemblée Nationale du projet de loi introduit par le Gouvernement suite au dialogue politique entre partis parlementaires initié par le Premier Ministre au sujet des réformes institutionnelles et constitutionnelles préconisées par l’Accord Politique Global de 2006.

Leur désillusion est d’autant plus grande qu’un prélat, Monseigneur Nicodème Barrigah-Benissan, a eu à assurer, avec la bénédiction de ses pairs, la facilitation dudit dialogue conformément au souhait exprimé par les protagonistes. Lesdites Eglises étaient convaincues de la bonne foi des acteurs politiques, fils et filles de notre chère Patrie, qui donnaient l’impression d’avoir finalement compris  la détresse des Togolais et des Togolaises et d’avoir, par conséquent, décidé de discuter entre eux pour trouver les solutions appropriées qui  redonneront espoir à tout un peuple et lui éviteront des lendemains d’élections difficiles.

Comme tant d’autres institutions qui se sont exprimées sur cette situation pour le moins paradoxale, la Conférence des Evêques du Togo, le Bureau Exécutif de l’Eglise Evangélique Presbytérienne du Togo et le Comité Exécutif de l’Eglise Méthodiste du Togo déplorent que l’absence de confiance et l’intransigeance des uns et des autres n’aient pas permis d’aboutir à l’adoption du texte de loi vivement attendu par les Togolais. Ils considèrent cette rebuffade essuyée par le peuple comme un regrettable recul enregistré dans l’engagement pris par les mêmes acteurs d’une part depuis plus de huit ans dans le cadre de l’APG, et, d’autre part, depuis plus de deux ans dans le processus de mise en œuvre des recommandations de la CVJR. Ils observent enfin que depuis le 30 juin, aucune autre démarche n’est entreprise pour trouver une issue à cette question capitale pour l’avenir de notre Pays.

Voilà pourquoi, tout en respectant les positions exprimées par les diverses formations politiques représentées ou non à l’Assemblée Nationale, la Conférence des Evêques du Togo,  le Bureau Exécutif de l’Eglise Evangélique Presbytérienne du Togo et le Comité Exécutif de l’Eglise Méthodiste du Togo adressent un appel pressant au Chef de l’Etat, au Premier Ministre et à son Gouvernement, au Président de l’Assemblée Nationale, à tous les députés et à tous les responsables de l’opposition togolaise en faveur d’une nouvelle initiative visant à réexaminer les questions introduites auprès de l’organe législatif de notre Pays  en vue d’y trouver une issue plus positive.

Dans ce sens, ils exhortent  tous les fils et filles de notre Pays à faire prévaloir l’amour de la Patrie sur toutes les autres considérations partisanes et égoïstes afin de faire avancer la démocratie et permettre à l’élection présidentielle de 2015 de se tenir dans un cadre serein, paisible, juste et équitable.

La Conférence des Evêques du Togo, le Bureau Exécutif de l’Eglise Evangélique Presbytérienne du Togo et le Comité Exécutif de l’Eglise Méthodiste du Togo invitent tous les croyants à s’unir en prière pour implorer du Seigneur la grâce de l’Esprit Saint sur les personnes et institutions auxquelles il appartient de prendre les décisions opportunes en ces temps décisifs pour notre Pays.     

Fait à Lomé, le 1er octobre 2014

 

Pour la Conférence des Evêques du Togo                   Pour le Bureau Exécutif de l’Eglise Evangélique Presbytérienne du Togo

 

 

 +Mgr Denis AMUZU-DZAKPAH                         Pasteur Sename       Mensa AVINOU

            Vice-Président                                                                            Modérateur

 

Pour le Comité Exécutif de l’Eglise Méthodiste du Togo

 

Pasteur Comlansan Charles KLAGBA-KUADJOVI

Président

Agence de presse GOLFENEWS
Casier numéro 83 (Maison de la presse)
42, rue Atimé, Tokoin-Gbadago, Lomé - Togo.
Tél.: 0022893643812, 004915217480731
Email: redaction@golfenews.info
Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux
Facebook Twitter Youtube
© 2013 - 2022   Golfenews - Tous droits réservés.
Powered by eZONE