×
Accueil Afrique Agriculture Ailleurs sur le web Amerique Asie Chronique Coronavirus Dernieres dépêches Diplomatie Education Élection présidentielle de 2020 au Togo En kiosque Environnment Europe Evènement Golfenews auf Deutsch Golfenews in English Humour / Histoires drôles InnovAfrica 2014 Justice LE COIN DES ANGLOPHILES Médias Music-clip vidéo Musique Poème Portrait Présidentielle 2015 au Togo Reportage vidéo Santé Transport
 

 

Buton haut de page
Météo
Jeudi 02 Juillet 2020   -   19 : 01 à Lomé
Facebook Twitter Instagram Linkedin Youtube
A propos   |   Contacts   |   Blogs
Pour la Liberté et le Pluralisme
Togo: affrontements à Anié, le gouvernement veut situer les responsabilités
14 janvier 2020   -   Par Kouamivi Sossou

Dans un communiqué rendu public le lundi 13 janvier 2020, dans la soirée, le ministre de la Sécurité et de la protection civile, le Général Yark Damehame a informé l’opinion sur un incident malheureux dans le village de Tchakpalakopé à Anié à 240 km au nord de la capitale.

Selon le communiqué du ministre de la Sécurité, suite à un cas de dévastation de leurs cultures par des bœufs dans ladite localité, certains habitants du village ont malgré la tentative de conciliation menée en vue d’un règlement à l’amiable, exercé de violentes représailles sur un peuhl dont ils exigent en plus le départ du milieu.

L’employeur de ce dernier, a alors porter plainte à la brigade de la gendarmerie d’Anié pour violences volontaires.

Afin d’écouter les deux parties et de faire la lumière, le Commandant de Brigade a envoyé une convocation invitant les deux parties à comparaître le lundi 13 janvier.

« Bien qu’ayant reçu la convocation, les mis en cause ont refusé de se présenter à la brigade. C’est alors que le commandant a envoyé sur place deux gendarmes pour comprendre les motivations de ce refus de comparaître.

Une fois arrivée dans le village de Tchakpalakopé, les deux agents de la gendarmerie ont été pris à partie et molestés par les habitants, qui ont déchiré leur uniforme, retiré leurs portables et cassé leur motos », selon le communiqué du ministre.

Informé, le commandant de compagnie de de la gendarmerie d’Anié et une équipe de gendarmes ont effectué une descente sur les lieux dans le but de calmer la situation. À leur arrivée, ils ont été à leur tour aussi pris en partie par les habitants du village de Tchakpalakopé, renforcés par ceux du village voisin de Palakoko, selon toujours le communiqué.

Tous armés de coupe-coupe, de gourdins et autres objets et face à l’ampleur des violences exercées sur eux, les gendarmes ont dû faire usage de grenades lacrymogènes et de tirs de sommation en l’air pour s’exfiltrer des lieux.

« Malheureusement, cet incident a occasionné des blessés graves dont cinq du côté des gendarmes et un par balle du côté des paysans. Ce dernier succombera plus tard des suites de ses blessures après son évacuation au Centre hospitalier préfectorale », déplore Yark.

Au nom du gouvernement, le Général Yark présente ses condoléances aux familles éplorées et un prompt rétablissement aux blessés.

Par ailleurs, le ministre rassure sur les mesures qui ont été prises par le gouvernement pour situer les responsabilités.

Maurice

Agence de presse GOLFENEWS
Casier numéro 83 (Maison de la presse)
42, Rue Atimé, Tokoin-Gbadago.
24BP77, Lomé - Togo.
Tél.: 0022893643812, 004915217480731
Email: redaction@golfenews.info
Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux
Facebook Twitter Youtube
© 2013 - 2020   Golfenews - Tous droits réservés.
Powered by eZONE