×
Accueil Afrique Agriculture Ailleurs sur le web Amerique Asie Chronique Coronavirus Dernieres dépêches Diaspora Diplomatie Education Élection présidentielle de 2020 au Togo En kiosque Environnment Europe Evènement Golfenews auf Deutsch Golfenews in English Humour / Histoires drôles InnovAfrica 2014 Justice LE COIN DES ANGLOPHILES Médias Music-clip vidéo Musique Poème Portrait Présidentielle 2015 au Togo Reportage vidéo Santé Transport
 

 

Buton haut de page
Météo
Mercredi 22 Mai 2024   -   09 : 07 à Lomé
Facebook Twitter Instagram Linkedin Youtube
A propos   |   Contacts   |   Blogs
Pour la Liberté et le Pluralisme
DANS L'ACTU :
Togo: le grincement de dents des propriétaires devenus SDF
30 mars 2017   -   Par Kouamivi Sossou

29 mars 1977-29 mars 2017, il y a 40 ans jour pour jour que les propriétaires des parcelles de Lomé 2 ont assisté impuissament à la confiscation de leurs terrains. 

 Les collectivités qui regroupent les villages comme Atchanti , Kleve, Massounhoin Kelegouvi, Aflagadjido ont été dépossédées de leur domaine pour déclaration d'utilité publique par le gouvernement togolais.  

Alors que la loi du 1er septembre1945 qui réglemente l'expropriation pour cause d'utilité publique stipule qu'il faut au préalable une indemnisation juste et équitable avant toute occupation. La Constitution togolaise aussi fait loi.

 Quarante ans de privatisation de misère et violation des droits des propriétaires à disposer de leurs biens pendant que le gouvernement profite allègrement. 

Certaines parcelles de terre ont été vendues aux chancelleries, le gouvernement a construit la nouvelle présidence, le camp de Lomé2, la cité OU A etc…

 Selon les informations concordantes :"Le service du cadastre, du domaine (DADC)distribue (en vend)à qui il veut et comme bon lui semble. Exemple de la cité OUA, de l'ambassade des USA, de la pharmacie en face du Campus….etc".

Le président Faure Gnassingbé en créant la commission ad'hoc a suscité un espoir auprès des victimes. 

Mais, après plus rien ne bouge, l'initiateur s'est mué dans un mutisme. 

Selon une source proche d'une commission mise en place pour apaiser les coeurs meurtris " On cherche l'autorité,on ne la trouve pas". 

Pour Koffi Adjeoda s'est du pipo. " avec 40 ans de souffrance,on est des sans-abris sur nos propres terres. Car nous ne sommes pas dedommagés", a-t-il pesté. 

Après 40 ans, les expropriés attendent toujours dans l'espoir de reprendre un jour leur bien, la terre.

Agence de presse GOLFENEWS
Casier numéro 83 (Maison de la presse)
42, rue Atimé, Tokoin-Gbadago, Lomé - Togo.
Tél.: 0022893643812, 004915217480731
Email: redaction@golfenews.info
Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux
Facebook Twitter Youtube
© 2013 - 2024   Golfenews - Tous droits réservés.
Powered by eZONE