×
Accueil Afrique Agriculture Ailleurs sur le web Amerique Asie Chronique Coronavirus Dernieres dépêches Diaspora Diplomatie Education Élection présidentielle de 2020 au Togo En kiosque Environnment Europe Evènement Golfenews auf Deutsch Golfenews in English Humour / Histoires drôles InnovAfrica 2014 Justice LE COIN DES ANGLOPHILES Médias Music-clip vidéo Musique Poème Portrait Présidentielle 2015 au Togo Reportage vidéo Santé Transport
 

 

Buton haut de page
Météo
Vendredi 19 Juillet 2024   -   06 : 09 à Lomé
Facebook Twitter Instagram Linkedin Youtube
A propos   |   Contacts   |   Blogs
Pour la Liberté et le Pluralisme
DANS L'ACTU :
Togo: trois ministres devant les députés
14 novembre 2016   -   Par Kouamivi Sossou

Les ministres de l'Économie et des Finances Yaya Sani, de l'Energie et des Mines Bidamon Abli et du Commerce et du secteur privé Bernadette Legzim-Balouki étaient le jeudi 10 novembre dernier devant les élus du peuple pour un exercice de questions et réponses.

Entre autres, l'actionnariat à Wacem, le statut du Premier Ministre dans l'actionnariat à Wacem, le prix du ciment et la gestion des fonds versés par la Société Nouvelle des Phosphates du Togo (SNPT) étaient au menus des discussions. 

Des questions et d'éclaircissement sur l'actionnariat du PM à Wacem, le ministre Sani Yaya a tenté de répondre. 

Selon lui, ce dernier s'est acquitté de ces actions bien avant son arrivée à la primature en juin 2015. 

Sani toujours selon ses réponses ne trouve pas de problèmes du moment où l'État encourage les privés togolais à s'investir dans le secteur privé et public. 

Le député de l'opposition parlementaire Aimé Gogué (ADDI) a réagi face à cette réponse. Pour lui, "cela ne créer pas de problèmes officiellement, mais si les dispositions illégales dont il ne faudrait pas surviennent et qui compromet son statut de PM, il devait s'en débarrasser".

Selon Jean-Pierre Fabre (ANC), "la question n'est pas que les députés s'intéressent à l'argent de quelqu'un mais lorsqu'on fait de la politique, on doit être propre. Ne pas faire des affaires de côté de l'État".

À la question relative à l'utilisation faite des taxes versées par la SNPT à certaines préfectures, posée par le député Jean Kissi, le ministre Bidamon a répondu: "Toutes les taxes sont centralisés au niveau du Commissariat des Impôts qui met à disposition de ces préfectures une partie".

À d'autres questions portées sur le prix du ciment et la position actuelle de l'État togolais sur le contrat qui le lie à la société exploitante du fer de Bandjeli, les réponses ont été données. Mais, les élus du peuple étaient restés sur leur soif.

Pendant plus de trois heures, les trois ministres ont tenté d'apporter les éclaircissements aux préoccupations des députés.

Sani Yaya a prêté oreilles attentifs aux questions des députés afin d'apporter ses réponses contrairement à son prédécesseur Ayassor qui n'a jamais répondu aux multiples convocations des députés durant plus d'une décennie à la tête du ministère des finances.

Maurice Agbossou

Agence de presse GOLFENEWS
Casier numéro 83 (Maison de la presse)
42, rue Atimé, Tokoin-Gbadago, Lomé - Togo.
Tél.: 0022893643812, 004915217480731
Email: redaction@golfenews.info
Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux
Facebook Twitter Youtube
© 2013 - 2024   Golfenews - Tous droits réservés.
Powered by eZONE