×
Accueil Afrique Agriculture Ailleurs sur le web Amerique Asie Chronique Coronavirus Dernieres dépêches Diaspora Diplomatie Education Élection présidentielle de 2020 au Togo En kiosque Environnment Europe Evènement Golfenews auf Deutsch Golfenews in English Humour / Histoires drôles InnovAfrica 2014 Justice LE COIN DES ANGLOPHILES Médias Music-clip vidéo Musique Poème Portrait Présidentielle 2015 au Togo Reportage vidéo Santé Transport
 

 

Buton haut de page
Météo
Dimanche 04 Décembre 2022   -   21 : 30 à Lomé
Facebook Twitter Instagram Linkedin Youtube
A propos   |   Contacts   |   Blogs
Pour la Liberté et le Pluralisme
DANS L'ACTU :
Toute moto sera vendue immatriculée au Togo : Que cache le gouvernement ?
12 septembre 2014   -   Par Kouamivi Sossou

«La mesure est que dorénavant toute moto sera vendue immatriculée par le confectionneur lui-même, c’est exactement les cas des ventes de voitures », a déclaré le ministre Ninsao Gnofam sur la chaine nationale (Tvt)   le jeudi 11 septembre 2014.

Cette décision  rendue publique le jeudi 11 septembre 2014  raccourcis les formalités d’immatriculation des motos et permet aux propriétaires de moto  d’être dans les normes.

Mais, une enquête réalisée sur les motivations de cette décision  nous a permis de découvrir d’autres raisons. Pour certains Zemidjan, le gouvernement  a senti que la plupart des Togolais n’achètent plus leurs motos à Lomé au Togo, mais dans les pays voisins tels que le  Benin, le Burkina Faso. « Dans ces pays voisins, la moto Haoju, Sanya, etc… homme est vendue à 365 mille contre 455 mille f cfa à Lomé ; la différence est énorme. Alors que le smig ou le niveau de vie est faible au Togo  par rapport à  ces pays voisin, ce n’est pas normal », peste Kossi un Zedman.

D’autres comparaisons des prix des motos  peuvent être faites  avec  les autres motos de marque  chinoise (appelée communément à Lomé  chinoiserie ou glacière). Pourquoi le prix des motos chinoises sont -ils chèrs à Lomé pluôt que dans les autres pays voisins?  A qui ça profite réellement? Passons!

Comme exemple palpable, certains  commerçants préfèrent acheter les motos à Cinkassé, proche  du Burkina Faso, pour les revendre à Lomé.  

En dehors des mesures des mesures sécuritaires qui sou tendent la dernière mesure prise par le gouvernement, les chiffres d’affaire des sociétés de vente  des motos ont considérablement diminué.  

Affaire à suivre !

Agence de presse GOLFENEWS
Casier numéro 83 (Maison de la presse)
42, rue Atimé, Tokoin-Gbadago, Lomé - Togo.
Tél.: 0022893643812, 004915217480731
Email: redaction@golfenews.info
Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux
Facebook Twitter Youtube
© 2013 - 2022   Golfenews - Tous droits réservés.
Powered by eZONE