×
Accueil Afrique Agriculture Ailleurs sur le web Amerique Asie Chronique Coronavirus Dernieres dépêches Diaspora Diplomatie Education Élection présidentielle de 2020 au Togo En kiosque Environnment Europe Evènement Golfenews auf Deutsch Golfenews in English Humour / Histoires drôles InnovAfrica 2014 Justice LE COIN DES ANGLOPHILES Médias Music-clip vidéo Musique Poème Portrait Présidentielle 2015 au Togo Reportage vidéo Santé Transport
 

 

Buton haut de page
Météo
Dimanche 22 Mai 2022   -   05 : 03 à Lomé
Facebook Twitter Instagram Linkedin Youtube
A propos   |   Contacts   |   Blogs
Pour la Liberté et le Pluralisme
DANS L'ACTU :
Yark Damehane :  » je demande aux internautes d’être beaucoup plus sérieux »
07 avril 2016   -   Par Kouamivi Sossou

L’utilisation des Nouvelles Technologies de l’Information et de la Communication a aussi des conséquences néfastes. Ils ont créé la psychose au sein de la population togolaise ces derniers jours. Le ministre de la sécurité togolais, York Damehane, au cours d’une interview accordée au journal en ligne Afreepress, rassure ses concitoyens et demande aux internautes  » d’être beaucoup plus sérieux ». Il a également abordé d’autres sujets comme l’incivisme de certains usagers de la route, les récents événements de Mango et la menace terroriste en Afrique de l’Ouest. Lire l’interview:

Voici l’intégralité des échanges.

Bonjour M. le ministre. Il y a quelques jours, vous avez dénoncé l’utilisation d’internet et des réseaux sociaux par des individus à des fins de désinformation. De quoi s’agit-il réellement ?

Colonel Yark Damehane : Il ne faut pas encourager des gens à faire des bêtises. Il ne faut pas aller ramasser des images à gauche et à droite et venir les publier sur les réseaux sociaux comme quoi ce sont des images prises dans notre pays alors qu’elles n’ont rien à avoir avec notre pays.

Je demande aux internautes d’être beaucoup plus sérieux. Il ne faut pas qu’ils induisent nos concitoyens dans des erreurs. Il ne faut pas qu’ils renforcent la psychose.

Et que faire alors lorsqu’on rencontre ces genres d’informations sur les réseaux sociaux ?
Il y a des services compétents, il faut se référer à ces services. Leur dire « ah je viens de lire quelque chose sur les réseaux sociaux, est-ce que c’est vrai ? Ils auront la réponse au lieu de partager et transmettre de fausses informations. Ça prend parfois de l’ampleur, ça s’amplifie alors que ce n’est pas de la réalité.

Il y a un autre phénomène sérieux qui décime la jeunesse. Il s’agit du fait d’accrocher le casque à la moto et de circuler sans casque alors qu’on a un. Qu’est-ce que vous pouvez dire pour sensibiliser les usagers de la route ?

Je leur dit de penser à leur vie. On ne porte pas le casque pour faire plaisir au ministre, on porte le casque pour sa propre sécurité. Le gouvernement a pour responsabilité d’inciter les usagers à porter le casque, mais le reste revient au citoyen de se protéger. Il faut que cet incivisme cesse.

Qu’avez-vous à dire aux citoyens de Mango allant dans le sens de les apaiser ?

Je demande aux jeunes de Mango de revenir sur terre, de faire attention car il y a des gens qui sont loin et qui les manipulent. Ce n’est pas normal que pour un oui, ou pour un non, ils vont barrer la route, brûler les pneus et s’attaquer à d’autres citoyens. Il y a deux semaines de cela, le fait de voir un véhicule de patrouille circuler, les gens sont allés s’attaquer à un autre compatriote, ce qui n’est pas normal.

Mais on dit que c’est à la suite de l’arrestation de deux enseignants par le préfet qui n’avait pas cette compétence, que les choses ont dégénéré !

Le préfet à des services à sa disposition. Il a la gendarmerie, il a la police à sa disposition. Il est le premier responsable de l’ordre public. Lorsque le préfet apprend que quelqu’un est en voie de perturber ou de créer un trouble à l’ordre public, s’il ne réagit pas, alors il y a problème. Donc la réaction du préfet est tout à fait normale.

Que faire en ce moment où la psychose terroriste envahit tous les esprits. Est-ce que le Togo est réellement protégé ?

La sécurité c’est l’affaire de nous tous, chacun doit contribuer. Si chacun apporte du sien, nous pouvons dire que nous sommes bien en sécurité.

Agence de presse GOLFENEWS
Casier numéro 83 (Maison de la presse)
42, rue Atimé, Tokoin-Gbadago, Lomé - Togo.
Tél.: 0022893643812, 004915217480731
Email: redaction@golfenews.info
Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux
Facebook Twitter Youtube
© 2013 - 2022   Golfenews - Tous droits réservés.
Powered by eZONE