×
Accueil Afrique Agriculture Amerique Asie Dernieres dépêches Diplomatie Education En kiosque Environnment Europe Evènement Golfenews auf Deutsch Golfenews in English Humour / Histoires drôles InnovAfrica 2014 Justice LE COIN DES ANGLOPHILES Médias Music-clip vidéo Musique Poème Portrait Présidentielle 2015 au Togo Reportage vidéo Santé Transport
 

 

Buton haut de page
Météo
Mercredi 21 Août 2019   -   20 : 06 à Lomé
Facebook Twitter Instagram Linkedin Youtube
A propos   |   Contacts   |   Blogs
Pour la Liberté et le Pluralisme
Barack Obama:  » Nous devons saisir le potentiel extraordinaire de l’Afrique d’aujourd’hui »
29 juillet 2014   -   Par Kouamivi Sossou

barack

Devant 500 étudiants africains qui participent au programme "Washington Fellowship for Young African Leaders" aux États-Unis, Barack Obama a affirmé lundi que le monde avait besoin d'une Afrique "forte, prospère et autonome".

À une semaine du sommet États-Unis – Afrique à la Maison Blanche, le président américain, Barack Obama, a profité de sa rencontre, le 28 juillet, avec les 500 étudiants africains du programme "Washington Fellowship for Young African Leaders", pour faire passer quelques messages aux dirigeants du continent.

Évoquant un sommet "véritablement historique", Barack Obama a souligné qu'il illustrerait sa conviction que "la sécurité, la prospérité et la justice" dans le monde "ne sont pas possibles sans une Afrique forte, prospère et autonome". "Ce sera le plus grand rassemblement de chefs d'État et de gouvernement africain jamais organisé par un président américain", a-t-il souligné.

>> Lire aussi : ces chefs d'État africains qui connaissent déjà Barack Obama

"Si nous sommes conscients des réelles difficultés que rencontrent tant d'Africains chaque jour, nous avons le devoir de saisir le potentiel extraordinaire de l'Afrique d'aujourd'hui, qui est le continent le plus jeune et qui connaît la croissance la plus forte", a poursuivi Barack Obama.

"Le respect de la loi"

Interrogé par un étudiant sur les priorités qui devraient, selon lui, être celles de l'Afrique, le président américain a insisté sur la gouvernance. "Quelles que soient les ressources d'un pays, si vous n'avez un pas un ensemble de lois, le respect pour les droits civiques et les droits de l'homme, si vous n'avez pas de liberté d'expression et de rassemblement (. . . ), il est très rare qu'un pays réussisse dans la durée", a-t-il affirmé.

"Vous n'éliminerez jamais la corruption à 100% (. . . ), mais l'important est que le respect de la loi soit la norme", a-t-il martelé.

                                          Source jeuneafrique.com


 
Agence de presse GOLFENEWS
Casier numéro 47 (Maison de la presse)
42, Rue Atimé, Tokoin-Gbadago.
24BP77, Lomé - Togo.
Tél.: 0022870024898, 004915217480731
Email: contact@golfenews.info
Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux
Facebook Twitter Youtube
© 2013 - 2019   Golfenews - Tous droits réservés.
Powered by eZONE