×
Accueil Afrique Agriculture Ailleurs sur le web Amerique Asie Chronique Coronavirus Dernieres dépêches Diaspora Diplomatie Education Élection présidentielle de 2020 au Togo En kiosque Environnment Europe Evènement Golfenews auf Deutsch Golfenews in English Humour / Histoires drôles InnovAfrica 2014 Justice LE COIN DES ANGLOPHILES Médias Music-clip vidéo Musique Poème Portrait Présidentielle 2015 au Togo Reportage vidéo Santé Transport
 

 

Buton haut de page
Météo
Mardi 24 Mai 2022   -   15 : 49 à Lomé
Facebook Twitter Instagram Linkedin Youtube
A propos   |   Contacts   |   Blogs
Pour la Liberté et le Pluralisme
DANS L'ACTU :
ECHOS DANS LES GENDARMERIES DE LOME : LES CITOYENS SE PLAIGNENT DE L’ACCEUIL ET DU MANQUE DE MATERIEL
20 février 2014   -   Par Kouamivi Sossou

Dans les gendarmeries de Lomé,  les affaires n’y manquent pas et  sont  pendantes. Chaque jour  que Dieu fait, il y a du monde dans les gendarmeries.  D’une gendarmerie à une autre, les affaires ne se ressemblent pas. Mais, le dénominateur commun ou le nœud des litiges tourne autour de l’argent.  Certains citoyens se plaignent du manque d’équipement matériel et l’accueil dans certaines gendarmeries. Cette enquête a été menée dans deux gendarmeries à Lomé.

gendaremerie

Il y a des jours où les gendarmeries sont pleines à craquer  de plaignants et de présumées coupables. Comme litige, il a souvent la double vente de terrains, l’escroquerie en bonne et du forme, une affaire d’une bouteille qui fait multiplier de l’argent, problème entre mari- épouse-amante etc.. Bref, comme d’habitude, les affaires sont souvent  civiles et pénales.

Certaines gendarmeries manquent d’équipements pour servir la population. Pour une victime que nous avons rencontrée devant une gendarmerie, au cours de notre enquête : « Je suis venu recevoir une convocation pour quelqu’un. La un gendarme m’a demandé d’aller faire une photocopie de la copie  de la convocation. Ce n’est pas possible », avant d’ajouter que : « L’accueil aussi laisse à désirer ».  

 

Tout citoyen a le droit de porter une affaire devant la gendarmerie s’il se sent lésé par un  autre concitoyen.

C’est le cas d’un monsieur qui a convoqué son amante dans l’une des gendarmeries. Chaque fin du mois, le monsieur devrait verser 40. 000 f cfa à son amante, mais à la fin du mois de décembre, ce dernier n’a trouvé que 20.000 f cfa. L’amante a refusé de prendre l’avance sur indemnité du mois de décembre dernier.

La suite de l’histoire, c’est que la dame a été convoquée par le monsieur à la gendarmerie  et a finalement pris les 20.000 f cfa et son amant a promis de verser le reste après.

« Tu me dois de l’argent et tu me convoques encore à la gendarmerie ? », s’exclame la dame en colère.

Certaines de ces affaires sont versées au tribunal,  si les deux parties n’arrivent pas à trouver une solution à l’amiable.

Il faut que le gouvernement équipe davantage les gendarmeries pour qu’ils puissent mieux servir les citoyens. Car dans tout ce méli mélo, il y a certains gendarmes qui font bien  leur travail. D’autre par contre, offre leur service contre des monnaies sonnante et trébuchante.

Aussi, faudrait il que les hommes et femmes  disent  la loi  en leur âme et conscience. Il faut qu’ils évitent de tordre le coup à la loi.

Car, dans une société ce qui sécurise l’homme, c’est la présence d’une justice forte et non des hommes forts.

Agence de presse GOLFENEWS
Casier numéro 83 (Maison de la presse)
42, rue Atimé, Tokoin-Gbadago, Lomé - Togo.
Tél.: 0022893643812, 004915217480731
Email: redaction@golfenews.info
Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux
Facebook Twitter Youtube
© 2013 - 2022   Golfenews - Tous droits réservés.
Powered by eZONE