×
Accueil Afrique Agriculture Ailleurs sur le web Amerique Asie Chronique Coronavirus Dernieres dépêches Diaspora Diplomatie Education Élection présidentielle de 2020 au Togo En kiosque Environnment Europe Evènement Golfenews auf Deutsch Golfenews in English Humour / Histoires drôles InnovAfrica 2014 Justice LE COIN DES ANGLOPHILES Médias Music-clip vidéo Musique Poème Portrait Présidentielle 2015 au Togo Reportage vidéo Santé Transport
 

 

Buton haut de page
Météo
Mardi 04 Août 2020   -   14 : 49 à Lomé
Facebook Twitter Instagram Linkedin Youtube
A propos   |   Contacts   |   Blogs
Pour la Liberté et le Pluralisme
Epidémies, vrais dangers et fausses alertes: un accord sur l’abandon des armes biologiques est signé en 1972
01 août 2020   -   Par Kouamivi Sossou

‘L’utilisation de cette bactérie qui, par voie aérienne, est capable de provoquer des pneumonies mortelles, a été poursuivie dans les laboratoires militaires, en particulier aux Etats-Unis et en Russie.’, poursuit Didier Raoult dans son livre ‘Epidémies, vrais dangers et fausses alertes’.

En 1972, un accord international a été signé pour abandonner les armes biologiques. Malgré cet accord, il y a eu deux épisodes d’infections non natrurelles, issus de laboratoires militaires, avec les bacilles du charbon.

La première infection, due à la manipulation du charbon, a eu lieu en 1979 à Ekaterinbourg en Russie. Quant à la seconde infection, elle est survenue le 11 septembre 2001.  »Deux semaines après l’attent des tours jumelles, des bacilles du charbon sont envoyés dans les lettres à des sénateurs et à des journalistes américains’, écrit Raoult.

En Afrique, il y a eu des infesctions de ce bacille chez les agriculteurs.

Agence de presse GOLFENEWS
Casier numéro 83 (Maison de la presse)
42, Rue Atimé, Tokoin-Gbadago.
24BP77, Lomé - Togo.
Tél.: 0022893643812, 004915217480731
Email: redaction@golfenews.info
Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux
Facebook Twitter Youtube
© 2013 - 2020   Golfenews - Tous droits réservés.
Powered by eZONE