×
Accueil Afrique Agriculture Ailleurs sur le web Amerique Asie Chronique Coronavirus Dernieres dépêches Diaspora Diplomatie Education Élection présidentielle de 2020 au Togo En kiosque Environnment Europe Evènement Golfenews auf Deutsch Golfenews in English Humour / Histoires drôles InnovAfrica 2014 Justice LE COIN DES ANGLOPHILES Médias Music-clip vidéo Musique Poème Portrait Présidentielle 2015 au Togo Reportage vidéo Santé Transport
 

 

Buton haut de page
Météo
Samedi 08 Août 2020   -   15 : 18 à Lomé
Facebook Twitter Instagram Linkedin Youtube
A propos   |   Contacts   |   Blogs
Pour la Liberté et le Pluralisme
L’urgence africaine de Kako Nubukpo: 319 Chinois ont une masse salariale de 1,4 milliard de francs Cfa contre 115 millions pour 425 Nigériens
14 février 2020   -   Par Kouamivi Sossou

L’exploitation des matières premières dans les pays africains fait courir aux populations des risques financiers et sanitaires énormes.

Ce qui préoccupe les gouvernants, c’est la manne des exploitations des matières premières comme le pétrole, l’or, l’uranium, le phosphate par la Chine et d’autres pays occidents.

L’économiste Kako Nubukpo dans son bouquin a fait l’état des lieux dans certains pays africains qui subissent de plein fouet les conséquences économiques et environnementales.

« A la China national petroleum company (Cnpc), le principal exploitant du pétrole nigérien, 319 Chinois ont une masse salariale de 1,4 milliard de francs Cfa par mois contre 115 millions de francs Cfa pour 425 employés nigériens, soit 12% de la masse salariale. Ce montant disproportionné de la masse salariale des expatriés chinois cacherait des détournements de bénéfices qui ne sont pas assujettis à l’impôt. », souligne Kako Nubukpo.

Les résultats de nombreuses études n’ont pas été pris en compte par les dirigeants africains.

« Une étude menée par le Groupe de réflexion et d’action sur les industries extractives au Niger en 2014 a démontré plusieurs impacts négatifs du fait du non-respect des règlements d’extraction. Comme conséquences, les populations, les animaux, la flore et l’environnement sont exposés », a-il dénoncé.

D’autres conséquences sont également observés dans les zones minières. « l’insuffisance et le manque d’eau, les cratères béants, l’irradiation par le gaz, les matériels radioactifs entreposés à l’air libre et la présence sur les marchés et dans les villes des objets utilisés dans les mines exposant les populations aux risques de maladies souvent mortelles. », dénonce Kako Nubukpo dans son livre.

Agence de presse GOLFENEWS
Casier numéro 83 (Maison de la presse)
42, Rue Atimé, Tokoin-Gbadago.
24BP77, Lomé - Togo.
Tél.: 0022893643812, 004915217480731
Email: redaction@golfenews.info
Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux
Facebook Twitter Youtube
© 2013 - 2020   Golfenews - Tous droits réservés.
Powered by eZONE