×
Accueil Afrique Agriculture Ailleurs sur le web Amerique Asie Chronique Coronavirus Dernieres dépêches Diplomatie Education Élection présidentielle de 2020 au Togo En kiosque Environnment Europe Evènement Golfenews auf Deutsch Golfenews in English Humour / Histoires drôles InnovAfrica 2014 Justice LE COIN DES ANGLOPHILES Médias Music-clip vidéo Musique Poème Portrait Présidentielle 2015 au Togo Reportage vidéo Santé Transport
 

 

Buton haut de page
Météo
Mardi 26 Mai 2020   -   02 : 30 à Lomé
Facebook Twitter Instagram Linkedin Youtube
A propos   |   Contacts   |   Blogs
Pour la Liberté et le Pluralisme
Côte d’Ivoire: ils étaient hier des alliés contre Robert Guei
17 février 2019   -   Par Kouamivi Sossou

Feu Robert Guei

Avant le décès de Houphouët Bouagni, Henri Konan Bedjie, Robert Guei, Allassane Ouatara et Laurent Gbagbo convoitaient tous le pouvoir.

Les deux, Allassane Ouatara et Laurent Gbagbo, étaient hier contre le code électoral de Henri Konan Bedjie, qui n’était pas unclusif.

A la mort de Houphouët Bouagni, Henri Konan Bedjie, qui était le président de l’assemblée, a introduit une loi.
Cette loi de la constitution stipule que les deux parents des candidats à la prochaine élection présidentielle doivent être ivoiriens. En ce temps là, Gbagbo Laurent et Ouattara Alassane se sont ralliés contre cette loi.

Robert Guei chasse Bedié Konan Henri

Chassé par le général, Robert Guei, le 24 décembre 1999, ce dernier a pris goût du pouvoir et a fait appel à Laurent Gbagbo pour qu’il devienne premier ministre. Ce dernier a refusé.

En organisant l’élection présidentielle, Robert Guei, a jugé la nationalité de l’actuel président ‘douteuse’. Après la proclamation des résultats, Guei Robert a été à son tour balayé par Laurent Gbagbo. Le 17 septembre 2002, s’eclata une rebellion coupant le pays en deux. Cette rebellion a permis à Guillaume Soro de monter l’échelon politique.

Le Général Robert Guei a été retrouvé mort. Ouattara Allassane s’allie avec son ennemi d’hier, Bedie Konan. Gbagbo Laurent saute le verrou constitutionnel et permet à Allassane Ouatara de déposer sa candidature.

La rébellion

Gbagbo Laurent perturbé par la rébellion a voulu avoir la main libre pour diriger et pacifier le pays. L’élection présidentielle de 2011 a permis à Ouattara Allassane de prendre le pouvoir avec l’aide de la France. Sur ce coup, Gbagbo Laurent a été arrêté puis jugé à la Cour pénale internationale.

A l’approche de l’élection présidentielle en Côte d’Ivoire de 2020, Ouattara Allassane et son allié Soro ne s’entendent plus. Aussi, Bedie Konan s’est séparé de Ouatara Alassane.

Gbagbo Laurent a été libéré avec son allié Blé Goudé par la Cpi. Mais, les deux ne sont pas autorisés à renter en Côte d’Ivoire.

Que nous réserve la suite du scénario ivoirien? Wait and see!.

Donald

Agence de presse GOLFENEWS
Casier numéro 83 (Maison de la presse)
42, Rue Atimé, Tokoin-Gbadago.
24BP77, Lomé - Togo.
Tél.: 0022893643812, 004915217480731
Email: redaction@golfenews.info
Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux
Facebook Twitter Youtube
© 2013 - 2020   Golfenews - Tous droits réservés.
Powered by eZONE