×
Accueil Afrique Agriculture Ailleurs sur le web Amerique Asie Chronique Coronavirus Dernieres dépêches Diaspora Diplomatie Education Élection présidentielle de 2020 au Togo En kiosque Environnment Europe Evènement Golfenews auf Deutsch Golfenews in English Humour / Histoires drôles InnovAfrica 2014 Justice LE COIN DES ANGLOPHILES Médias Music-clip vidéo Musique Poème Portrait Présidentielle 2015 au Togo Reportage vidéo Santé Transport
 

 

Buton haut de page
Météo
Mercredi 22 Mai 2024   -   09 : 24 à Lomé
Facebook Twitter Instagram Linkedin Youtube
A propos   |   Contacts   |   Blogs
Pour la Liberté et le Pluralisme
DANS L'ACTU :
Gabon: la contestation et l’insurrection
31 août 2016   -   Par Kouamivi Sossou

Un climat insurrectionnel au Gabon après la publication des résultats de la présidentielle. Les deux camps revendiquent la victoire. 

L'opposition rejette les résultats de la présidentielle du samedi 27 août 2016 qui est favorable au président sortant, Ali Bongo avec 49,8% contre 48,23% pour Jean Ping. 

En effet, après la publication des résultats, les militants du candidat Jean Ping sont descendus dans les rues pour contester la victoire d'Ali Bongo. Un climat insurrectionnel dans beaucoup de quartiers au Gabon. 

 Dans la foulée des barricades ont été érigées sur les routes par les manifestants et le siège de l'Assemblée nationale incendié. 

Une victoire serrée qui fait planer le doute, selon certains observateurs politistes. 

L'opposition dénonce le score soviétique (95,46% des voix ) dans le fief du président sortant, Haut-Ogooué. 

" Nous voyons une répétition de ce que nous avons connu en 2009. Le haut-Ogooué ne peut pas représenter les 40% du corps électoral, déclare le représentant de Jean Ping, Langue M'Eyaa, ce mercredi 31 août 2016, sur les plateaux de France 24. Avant de poursuivre que " Cela relève de la fiction". 

Alors que dans le camp inverse, Serges Mickoto, sur le même plateau de France 24, porte parole d'Ali Bongo a demandé à Jean Ping d'apaiser la situation en appelant au calme. " ceci n'est pas démocratique. Il faut que Monsieur Ping appelle au calme".

Du jamais vu au Gabon, un pays qui est sur les traces de certains pays africains, comme le Togo. 

Car, après la publication des résultats des élections, le candidat de l'opposition dénonce toujours une mascarade électorale.

Agence de presse GOLFENEWS
Casier numéro 83 (Maison de la presse)
42, rue Atimé, Tokoin-Gbadago, Lomé - Togo.
Tél.: 0022893643812, 004915217480731
Email: redaction@golfenews.info
Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux
Facebook Twitter Youtube
© 2013 - 2024   Golfenews - Tous droits réservés.
Powered by eZONE