×
Accueil Afrique Agriculture Ailleurs sur le web Amerique Asie Chronique Coronavirus Dernieres dépêches Diaspora Diplomatie Education Élection présidentielle de 2020 au Togo En kiosque Environnment Europe Evènement Golfenews auf Deutsch Golfenews in English Humour / Histoires drôles InnovAfrica 2014 Justice LE COIN DES ANGLOPHILES Médias Music-clip vidéo Musique Poème Portrait Présidentielle 2015 au Togo Reportage vidéo Santé Transport
 

 

Buton haut de page
Météo
Lundi 23 Mai 2022   -   19 : 41 à Lomé
Facebook Twitter Instagram Linkedin Youtube
A propos   |   Contacts   |   Blogs
Pour la Liberté et le Pluralisme
DANS L'ACTU :
Togo: 3 trafiquants du peau de Python arrêtés
20 avril 2017   -   Par Kouamivi Sossou

Les agents de l’Office Central de Répression du Trafic Illicite des Drogues et du Blanchiment (OCRTIDB) ont en collaboration avec le ministère de l’environnement et des Ressources forestières (MERF) et l’ONG EAGLE-Togo arrêté 3 trafiquants de peaux de pythons royaux le mercredi 19 avril dernier à Lomé.

Les 3 trafiquants ont été arrêtés en fragrant délit dans un grand hôtel de la capitale togolaise alors qu’ils s’apprêtaient à livrer sept cent quatre vingt deux (782) peaux de pythons royaux qu’ils disposent dans trois (03) grandes valises.

Tous de nationalité togolaise, les Sieurs Mohamed Djamilou Adamou, Ablam Kolegain et Mohamadou Ayouba, après perquisition à leurs domiciles, on a retrouvé une peau sèche de python de Séba au domicile de Mohamed Djamilou Adamou.

Dans ses premières déclarations, celui-ci a admis que les produits saisis sont bien des peaux de pythons royaux qui lui appartiennent et qu’il s’apprêtait à livrer à un de ses clients​.

Les pythons royaux et le python de Séba sont des espèces classées en annexe II de la convention sur le Commerce International des Espèces de Faune et de Flore Sauvages Menacées d’Extinction (CITES) et de l’Ordonnance n°4 du 16 janvier 1968 réglementant la protection de la faune et l’exercice de la chasse au Togo et à ce titre partiellement protégés.

Par conséquent, leur exploitation, détention, circulation, vente, importation, exportation ou transit sans autorisation de l’administration des ressources forestières sont interdits.

Ces trois prévenus exercent sans autorisation leur activité et en grande quantité avec une fréquence à laquelle ils font leur contrebande, ce qui constitue une menace pour cette espèce qui si rien n’est fait sera à son tour menacée d’extinction au Togo.

Cela anéantirait les actions de conservation du gouvernement et donnerait une mauvaise image du Togo auprès des institutions nationales et internationales de conservation de la biodiversité.

À la Cop 17 CITES 2016 à Johannesbourg en Afrique du Sud, le Togo a été cité comme un « mauvais élève » en matière de conservation de la biodiversité. Ce rapport sur le Togo est dû aux faits des prévenus qui par leur mode opératoire contournent les procédures administratives d’exploitation et de commercialisation des espèces de faune pour anéantir les efforts de conservation de l’administration.

Le commerce illégal d’espèces de faune sauvage est un crime transnational organisé qui occupe le 4 ème rang du commerce illicite dans le monde (après celui de la drogue, des armes et des êtres humains) selon le Congrès des Nations-Unies sur le Crime et amasse des bénéfices illicites d’environ 20 milliards de dollars chaque année. Il constitue donc une menace grave pour la sécurité, la stabilité, l’économie, les ressources naturelles et le patrimoine culturel du pays.

Après leur arrestation, les mis en cause ont été conduits à l’OCRTIDB où ils seront après audition présentés au Procureur de la République près le Tribunal de Première Instance de Lomé pour répondre de leurs actes.

Maurice

Agence de presse GOLFENEWS
Casier numéro 83 (Maison de la presse)
42, rue Atimé, Tokoin-Gbadago, Lomé - Togo.
Tél.: 0022893643812, 004915217480731
Email: redaction@golfenews.info
Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux
Facebook Twitter Youtube
© 2013 - 2022   Golfenews - Tous droits réservés.
Powered by eZONE