×
Accueil Afrique Agriculture Ailleurs sur le web Amerique Asie Chronique Coronavirus Dernieres dépêches Diaspora Diplomatie Education Élection présidentielle de 2020 au Togo En kiosque Environnment Europe Evènement Golfenews auf Deutsch Golfenews in English Humour / Histoires drôles InnovAfrica 2014 Justice LE COIN DES ANGLOPHILES Médias Music-clip vidéo Musique Poème Portrait Présidentielle 2015 au Togo Reportage vidéo Santé Transport
 

 

Buton haut de page
Météo
Samedi 20 Juillet 2024   -   21 : 49 à Lomé
Facebook Twitter Instagram Linkedin Youtube
A propos   |   Contacts   |   Blogs
Pour la Liberté et le Pluralisme
DANS L'ACTU :
Togo: pas de compris entre le gouvernement et les enseignants
11 janvier 2018   -   Par Kouamivi Sossou

Une rencontre entre le gouvernement et les responsables des différentes organisations syndicales des enseignants s’est tenue​ le jeudi 11 janvier 2017 à la Primature. Mais, les deux parties n’ont pas encore trouvé de compromis.

La réunion​ a été une occasion pour le chef du gouvernement, Komi Selom Klassou de présenter les efforts du gouvernement à l’égard du corps enseignant depuis les dix dernières années. Le gouvernement reste disponible à échanger avec les acteurs en vue de trouver des​ solutions définitives, selon le chef de la primature qui souhaite une discussion dans un climat apaisé.

Selon M. Klassou, les salaires des enseignants des catégories A1, A2, B, C et D ont évolué depuis 2005 sur une « droite linéaire ascendante » à travers une projection vidéo et les primes ont bien évolué à partir de 2011. Les primes de rentrées et de bibliothèques, parties d’un montant de 120.000 francs CFA par an pour chaque enseignant, ont connu une augmentation de 10.000 francs CFA chaque année pour se stabiliser à 150.000 francs en 2015 contrairement à beaucoup de pays de la sous région.

« Les avantages présentés par le premier ministre ne sont pas seulement liés au secteur de l’éducation mais aussi à tous les secteurs de la fonction publique avaient bénéficié de ces avantages-là », a fait croire Atsou Atcha, porte-parole de la Coordination des syndicats de l’éducation au Togo (Cset) à la sortie de la rencontre.

Selon ce dernier, les enseignants veulent discuter deux choses importantes telles que « le statut particulier des enseignants et de leurs primes ».

Les enseignants​ ont donc émis le vœu que soit communiqué cette semaine l’agenda de la rencontre pour une sortie de crise.

Au Togo, les grèves dans le secteur de l’éducation sont recurrentes et a des conséquences sur le niveau des élèves qui en ce début d’année ont passé le premier trimestre presque à la maison.

A. Y.

Agence de presse GOLFENEWS
Casier numéro 83 (Maison de la presse)
42, rue Atimé, Tokoin-Gbadago, Lomé - Togo.
Tél.: 0022893643812, 004915217480731
Email: redaction@golfenews.info
Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux
Facebook Twitter Youtube
© 2013 - 2024   Golfenews - Tous droits réservés.
Powered by eZONE